Among The Living
Chronique Album

Haunted Shores – Viscera

Haunted ShoresHaunted Shores – Viscera


 

Au moins aussi attend au tournant par les amateurs de Djent que le dernier (double) album de Periphery, Viscera, le second effort de Haunted Shores (comprenez par-là Mark Holcomb en solo) ne peut pas laisser indiffèrent !!

Ayant, après la sortie de son premier chef d’œuvre, rejoint les rangs de Periphery sur l’album Juggernaut, histoire de leur apporter pas moins que Scarlet, titre instrumental déjà présent sur son projet solos retravaillé pour l’occasion (avec la douce voix de Spencer Sotelo en plus) et étant devenu quasiment le titre phare de cet album, l’ami Marko s’est rapidement retrouvé très occupé ! Une tournée pour Juggernaut, une compo d’un double album (Alpha Omega) toujours pour Periphery, notre brave ami à lunettes, maitre incontesté des accords bizarres, a dû mettre Haunted Shores de côté durant un petit moment et on le comprend.

Les choses s‘étant tassées dans l’usine Periphery, c’est donc accompagné de son ami (et accessoirement patron) Misha « Bulb » Mansoor que le Marko s’est remis à la composition du très attendu second opus d’Haunted Shores et le résultat est là, discutable certes, mais tout de même là ! Pochette soignée, un guest de Jorgen Munkeby et de son saxo sur Blast INC ( Shining, pas l’ersatz de groupe de BM mais bien le projet de métal jazz expérimental), grosse prod, riffs à dormir debout, et toujours cette science des arpèges curieux, pas de doute on est bien dans du Haunted Shores, oui, mais du Haunted Shores 2.0….


haunted shores


 

Beaucoup plus varié (et court) que son grand frère, exclusivement instrumental, plus brutal aussi parfois, Viscera nous emmène dans un voyage assez hallucinant ou le Black Djent côtoie les chœurs sur Norway Jose, où l’intro épique à souhait (digne d’une BO de film Fantasy) embraye sans plus de cérémonie sur un Djent sauce double pédale, à la limite de l’injouable avec The Spire….

Seul petit bémol, à mon sens, de cet EP : le retour sur la piste d’ Harrison Fjord, excellent titre s’il en est mais déjà présent sur le premier opus, donc même si celui-ci s’est fait refaire une beauté, il n’était pas obligatoire de le remettre sur cette galette (ou alors, l’œuvre étant trop courte même pour un EP, il a fallu meubler …..) .Heureusement, avant de fixer l’anoxie ,Holcomb nous pond une petite balade , Memento, qui, sur nos oreilles fort meurtries par tant de technique , passe comme un vent de fraicheur ! Avant de finir sur Blast Inc, cerise sur le gateau, un petit Vector, plus dans la veine du premier album, vient finir cet écoute très plaisante.

C’est intense, technique, violent, plus black métal que jamais pour du Djent instrumental, bref Mark Holcomb a changé son orientation musicale pour adopter une ligne plus frontale et on ne saurait que trop l’en remercier à grand coup de headbangs !


Related posts

SHINING – International Blackjazz Society

Byclown

VAMPIRE – REX

New Wire

FIVE FINGER DEATH PUNCH – The Wrong Side of Heaven and the Righteous Side of Hell, Volume 2

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X