Among The Living
Chroniques Albums

HELHEIM – WoduridaR

HELHEIM - WoduridaR
HELHEIM
WoduridaR

Sortie le 29 Octobre 2021 via Dark Essence Records


 

Avec le nouveau EINHERJER ainsi que le mini ENSLAVED « Caravans to the outer worlds » les amateurs de viking metal doivent être comblés cette année ? On peut y songer car avec l’arrivée du nouveau HELHEIM c’est une nouvelle porte qui s’ouvre dans ce domaine précisément. Environ tous les deux ou trois ans HELHEIM sort un nouvel album. C’est comme un métronome à ce sujet. Bien à eux. Quand « Rignir » etait paru en 2019 leur touche progressive liée à leur black était prédominante. A ce stade on pouvait songer à ENSLAVED pour se faire une petite idée. Alors est- ce-que le quatuor allait poursuivre dans cette direction musicale en 2021 ? « WoduridaR » est leur onzième album studio. Il est sorti le 29 octobre via leur label Dark Essence Records basé dans leur ville de Bergen tout comme notre combo du jour. La signification du titre est la suivante : Le cavalier sauvage.

Mélodique tout en s’attachant à leurs racines black metal HELHEIM sait faire la part des choses et s’imposer ici sur l’échiquier du viking/black. On pourrait songer qu’avec ce nouveau longue durée les norvégiens ont voulu faire un clin d’oeil au furieux « Jormundgand » paru en 1995? Les vocaux de V’Gandr également bassiste sur ce dernier étaient tout bonnement exceptionnels en termes d’agressivité pure. A ce sujet il peut être de bon ton d’aller le réécouter dans la foulée. Maintenant notre homme sait moduler sa voix avec bonheur et avec beaucoup d’émotions d’ailleurs. Ses vocaux clairs sont un vrai bonus quand on y pense. Sur le refrain de « WoduridaR » ils sont très expressifs et sont un véritable bonheur.

Une nouvelle offrande terriblement efficace.

Ce nouvel opus n’est pas la suite logique de « Rignir » qu’on se le dise en termes de préambule. Leur volonté de revenir à une musique plus violente, plus rapide, plus agressive et ainsi plus axé sur les blast-beats est une évidence. Toutefois on n’est pas complètement dans les années 90 et le combo sait regarder droit devant  lui car le passé c’est une chose mais l’avenir semble plus adapté pour eux. Pour faire clair le viking/black metal est toujours leur véritable créneau musical que leurs fans soient rassurés de suite. Leur nouvelle musique fut créée avant la crise sanitaire et comme tous les concerts étaient annulés le groupe a pu se concentrer pleinement sur la préparation et l’élaboration  de cette nouvelle offrande terriblement efficace à bien des niveaux.


HELHEIM


Le combo sait faire parler la poudre quand cela est nécessaire.

HELHEIM fêtera ses trente années de bons et loyaux services à la scène black metal l’année prochaine. Il est à noter que le groupe est globalement le même au niveau du line-up depuis ses débuts. Et c’est important de le souligner car rares sont les formations dans leur cas. Leur évolution a su s’effectuer de manière logique aucun doute. Sur « Rignir » le chanteur avait fait appel à une méthode à savoir celle du ljóðaháttr pour les lyrics. Les paroles traitent de nouveau de l’aspect viking, des thèmes propres au Nord et bien sûr Odin Ce n’est toutefois pas un concept album pour autant. De leurs débuts typiquement black metal « Rignir » avait un côté plus propre. « Silje av stål » débute sur les chapeaux de roue avec une coloration black metal bien prononcé comme pour nous signifier que le combo sait faire parler la poudre quand cela est nécessaire. Quel belle entrée en matière. « Forrang for fiender » est un vrai blast à déguster sans modération. Le morceau qui a donné son titre à ce nouveau disque place des éléments très bien incorporés au niveau du chant comme une sorte  d’écho/chœur. Pour cette composition la vidéo fut réalisé par Costin Chioreanu de Roumanie.

Une nouvelle pierre angulaire dans leur carrière.

Le côté rugueux et clair des vocaux est tout simplement majestueux. « Åndsfilosofen » débute doucement avec une guitare acoustique et continue sur un riffing typique du metal noir et apporte des nuances au niveau du tempo. Sur cette composition V’gandr nous démontre toute l’étendue de son talent à savoir cette faculté de manier avec un savoir faire incroyable des vocaux criards et d’autres plus clairs.
« Det kommer i bølger » s’avère être une chanson d’amour. Il s’agit encore une fois d’un excellent morceau au demeurant. Décidément il n’a aucune piste faible en résume. La clôture s’effectue sur « Hazard » est assez différente du reste de l’album. C’est une cover de Richard Marx
C’est d’ores et déjà une nouvelle pierre angulaire dans leur carrière bien établie. Il s’agit clairement de signifier le mix parfait entre leurs albums « Rignir« , « LandawarijaR » et « Heiðindómr ok mótgangr« . Un petit mot sur la pochette pour dire qu’elle est le fruit de H’grimmir également guitariste et chanteur de la formation. Elle est vraiment belle dans son style. 2021 peut être perçu comme un très bon crû en termes de sorties carrément ultra pertinentes.
 

TRACKS

Vilje av  stål
Forrand for fiende
WoduridaR
Åndsfilosofen
Ni s solu sot
Litil vis maðr
Tankesmed
Det kommer i bølger
Hazard

Related posts

BUFFALO SUMMER – Desolation Blue

Stephan Birlouez

CANNIBAL CORPSE – Violence Unimagined

Bull

HELL OF A RIDE – Nine Of Cups

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.