Among The Living
Chroniques Albums

House of Lords – New World/New Eyes

House of Lords – New World/New Eyes
House of Lords
New World/New Eyes

 
James Christian – chant solo, guitare, claviers
Jimi Bell – guitare
Jeff Kent – claviers, basse, chœurs, compositions
B.J. Zampa – batterie, chœurs
Chris McCARVILL – basse
Jeff Batter – claviers
 

Aujourd’hui je vais vous parler d’une institution plutôt ancienne, dont les membres changent assez régulièrement et qui propose un travail collectif qui ne plaira pas à la majorité mais qui saura séduire pleinement ceux qui avaient déjà une sensibilité proche des conclusions proposées.
Les décisions prises sont souvent lisses, et peuvent manquer d’aspérités pour ceux qui aiment les choix plus rugueux, plus volontaires.
Je vais vous parler de la Chambre des Lords.
Pardon ?
On me glisse dans l’oreille que les membres de la Chambre des Lords sont nommés à vie …
La similitude des noms et des coupes de cheveux a dû me troubler…


L’analogie s’arrête donc là, car il y a bien longtemps qu’il ne reste que la voix chaude de James Christian de la formation d’origine de House Of Lords (HOL).

J’ai adoré l’éponyme de HOL à sa sortie en 1988, ainsi que son successeur, le non moins bon « Sahara » 2 ans plus tard.
Depuis, j’ai toujours suivi, même si pas assidûment, la carrière du groupe dont le son, contrairement aux membres, est resté sensiblement le même.
Ce hard FM/AOR pré-grunge est d’époque. Et selon vos attentes, c’est une de ses grandes forces où une de ses grandes faiblesses.
Ce qui sera parfois considéré comme un défaut est justement une des principales qualités de HOL pour moi.
Les claviers délicieusement 80’s à mes oreilles, sont aussi terriblement datés. Tout dépend de vous.
Les chœurs sont léchés, tout est très précis, lisse, easy listening.
Mais du easy listening de grande qualité, dont les refrains vous rentrent vite dans le crâne, sans pour autant que la lassitude s’installe après quelques écoutes.
Je sais ce que je viens chercher quand j’écoute un nouvel album du groupe, et je l’obtiens généralement, mais avec plus ou moins de bonheur. Ici, nous sommes dans le haut du panier.

Le son est clair, puissant mais sans testostérone, très fluide, très agréable.


HOL


Les compositions varient les rythmes et tempos, les ambiances, les atmosphères, sans jamais perdre de vue le cadre habituel du groupe.

Ce cadre qui ne devient jamais un carcan, la compétence des musiciens aidant à rendre l’ensemble toujours plaisant : ici un solo bien pensé, là un break de batterie qui relance la dynamique du morceau, ailleurs des chœurs qui portent l’ensemble.
Une seule balade, là où les albums du genre en sont parfois saturés, et de plus assez réussie (je n’ai pas eu envie de la zapper après la troisième écoute).
Et puisqu’on parle des compositions, impossible de ne pas citer Mark Spiro (qui n’est pas un petit dragon violet, mais plutôt un requin de studio qui a composé pour une foultitude d’artistes, entre autres Cheap Trick, Heart, Bad English, Giant…) dont l’apport est évident et la patte reconnaissable quand on connaît un peu son travail.
Il est présent sur la quasi-totalité des compositions, et ce pour le meilleur.
Ce genre de collaboration peut s’avérer risquée, dans le cas présent ça a manifestement bien fonctionné vu la qualité du résultat final, son univers et celui du groupe s’avérant particulièrement compatibles, chacun mettant en valeur le travail de l’autre.
En résumé, si vous n’aimez pas le Hard FM/AOR des années 80, faites l’impasse ; sinon vous avez ici un album réussi issu d’un des meilleurs groupe survivant de cette époque.
Un avis sur le dernier House Of Lords ?
Pour ma part, j’ai choisi mon camp, et j’ai voté.

Tracklist :
1.  New World New Eyes

2.  Change (What’s It Gonna Take)
3.  One More
4.  Perfectly (You And I)
5.  The Both Of Us
6.  Chemical Rush
7.  We’re All That We Got
8.  Better Off Broken
9.  $5 Buck Of Gasoline
10. The Chase
11. The Summit

Related posts

ORDEN OGAN – Gunmen

Stephan Birlouez

SIKTH -The Future in Whose Eyes

Stephan Birlouez

DEATHWHITE – Grave Image

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X