Among The Living
Chroniques Albums

JACK AND THE BEARDED FISHERMEN – Playful Winds

Jack And The Bearded Fishermen
JACK AND THE BEARDED FISHERMEN
Playful Winds

Sortie le 23 mars 2022

Bastien Hennaut : Chant / Guitares
Boris Campello : Batterie
Hervé Bailly : Chant / Guitares
Peete : Guitares
Thomas Paris : Basse

Jack is back, avec ses acolytes barbus, pour nous balancer un quatrième opus noisy et jouissif.
Portées par une forte personnalité musicale, les compos de ce Playful Winds sont intenses et immersives.
Crossover entre la Noise, l’Indie et un Post Hardcore certain, JACK AND THE BEARDED FISHERMEN maitrisent leur sujet et distillent des ambiances bien personnelles qui m’ont accrochées dès les premières secondes de Beware of Birds.
Solidement ancré à une base Heavy rock rugueuse, le quintet force le trait avec un trio de guitares et un chant passé à la moulinette, distillant une musique aussi addictive qu’aliénante.
Derrière la brutalité de la démarche se cache une sensibilité à fleur de peau, ainsi que des compositions à tiroirs riches et remarquables.
Les gus ne sont pas des inconnus, évoluant également dans diverses formations comme Horskh, Go Spleen ou encore Red Gloves. C’est au sein de JACK AND THE BEARDED FISHERMEN qu’ils trouvent un terrain de jeu sans fioritures et résolument organique.
Se jouant des conventions, le combo avance au fil de ses envies, de son inspiration et surtout en toute liberté créative, cela transpire au travers des compos.


JACK AND THE BEARDED FISHERMEN – Playful Winds


Une grosse claque!

L’univers de JACK AND THE BEARDED FISHERMEN est sombre et froid, impression accentuée par ce chant d’outre-tombe et lancinant de Hervé Bailly, malmené par les distorsions abruptes des guitares. La base rythmique n’est pas en reste. Le duo basse/batterie et massif, implacable même à l’image de ce que l’on peut entendre sur From Above et Lips As Martyr.
Mais on se laisse aussi surprendre (voire cueillir) par des moments qui semblent au premier abord plus enjoués comme les deux instrumentaux postés là en guise d’intermèdes avec Periscope et Playful Winds.
On termine sur un hypnotique Circles And Dots, qui vient clore le méfait de façon aussi inquiétante et sombre que l’ensemble de l’œuvre (laissez continuer la piste jusqu’à 13 min 50).
C’est une fois de plus de chez nous que je me prends encore une grosse claque, JACK AND THE BEARDED FISHERMEN ayant fait un boulot au top avec ce Playful Winds. Espérons que la suite sera plus rapide car il aura fallut attendre 8 ans pour cette nouvelle pépite.


Beware of Birds
Fingers Crossed
From Above
Atlantide
Periscope
Lips As Martyr
Season
Playful Winds
Silent Films
Circles and Dots

Related posts

ANTI-FLAG – 20/20 Vision

Stephan Birlouez

Kris Barras – Light It Up

Stephan Birlouez

TRUST – Fils De Lutte

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.