Among The Living
Chroniques Albums

JACOB – Metamorphosis

JACOB – Metamorphosis
JACOB
Metamorphosis

Sortie le 21 janvier 2022

Jaypee-Jaypar (chant / guitares)
Marie Caparros (violoncelles)
Fred Brousse (harmonica / guitares)
Rémi Dulaurier (Batterie)
Jean Joly (basse / contrebasse)

JACOB, pour Jaypee & the Cannibal Orgasmic Band, ou la métamorphose de Jaypee-Jaypar un peu plus de deux ans après la sortie de son album Meet Me Again.
Entre truculence et atmosphères blues/folk lorgnant parfois vers des paysages cajuns, JACOB est définitivement inclassable tant il s’affranchit des codes. 

C’est avant tout cette voix si apaisante (parfois ténébreuse, mais aussi énergique) de  Jaypee-Jaypar ayant pris le parti de ne plus tailler la route en solo mais bien accompagné d’un quatuor de musiciens tout aussi inspiré que notre lascar.

L’ombre de Tom Waits ou encore Leonard Cohen plane sur les compositions du combo. Mais ne vous y trompez pas, le quintet a une personnalité bien forte et une identité unique.


JACOB – Metamorphosis


Un univers perdu entre le Folk, le rock et le blues.

L’album ouvre sur un Prayer intense, litanie quasi religieuse (trouvez votre chapelle) prompte à l’introspection et au voyage de l’esprit. Un titre qui met bien dans l’ambiance en guise d’introduction à l’univers organique de JACOB.
Le voyage déroule une multitude de paysages sonores tous plus riches les uns que les autres. A l’image de ce The Loser Song, ou encore ce Son Of A Bitch musclé aux guitares crushy du meilleur effet. Ecoutez-moi ce superbe Another Summer Day In France, aux violoncelles bien à propos, ce The Ballad Of Black Bart apaisant ou encore ce final sur un In My Realm où la magie opère tout au long des 6 minutes de la compo.
Idéalement taillé et pensé comme la BO d’un road movie ou d’un western sombre, Metamorphosis accompagnera n’importe quel voyage, qu’il soit véhiculé ou introspectif.

Alors oui, JACOB c’est orgasmique ! Un plaisir de 40 minutes qui m’a transporté facilement dans leur univers perdu entre le Folk, le rock et le blues, avec une touche de baroque qui fait tout. De plus la pochette est superbe et resume plutot bien l’esprit du groupe. Bravo !


Tracklist

01. Prayer
02. I’m Coming For you
03. Lonesome Bastard
04. The Loser Song
05. Son Of A Bitch
06. Rain
07. John The Revelator
08. Another Summer Day In France
09. The Ballad Of Black Bart
10. In My Realm


 

Related posts

BLACK STONE CHERRY – The Human Condition

Stephan Birlouez

GHOST BATH – Starmourner

Byclown

MASON HILL – Against The Wall

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.