Among The Living
Chronique Album

John Diva & the Rockets of Love – Mama said Rock is dead

John Diva & the Rockets of Love – Mama said Rock is deadJohn Diva & the Rockets of LoveMama said Rock is dead

Sortie le 8 Février 2019

John Diva – chant
J.J. Love – guitares
Snake Rocket – guitares
Remmie Martin – basse
Lee Stingray – batterie


Visiblement la daronne de John Diva n’y connait rien et son rejeton s’est empressé de lui balancer la vérité à la tronche sous forme d’un album plutôt bien foutu.
Qu’on ne se méprenne pas sur le sujet. John Diva vient vous titiller la fibre nostalgie d’une époque que les moins de 20 ans…. de celle glorieuse que seuls les vieux machins comme moi ont connu : l’âge d’or des 80’s et son Rock brillant et à paillettes.
Imaginez-en un unique clone : le cocktail VAN HALEN, BON JOVI, RATT, MOTLEY, WHITE LION, WHITESNAKE et j’en passe et des meilleurs, et vous aurez une idée du projet.
Véritable machine à remonter dans le temps, ce Mama said Rock is dead est une véritable cure de jouvence à lui seul. Remarquablement interprété, musicalement sans faute, tout y est pour retrouver cette atmosphère particulière qui prédominait en cette fameuse décennie biberonnée au cocktail « Sex, Drugs & Rock ‘n’ Roll ».
Rien n’est fait à moitié sur cet opus. John Diva et sa bande ont mis les petits plats dans les grands pour nous livrer une galette parfaite.


JOHN DIVA & The Rockets Of Love


Les californiens nous offrent le package total. De l’attitude à l’artwork, rien n’est laissé au hasard.
Dans le CD on trouve un poster du groupe et un livret fourni, le tout sur un artwork superbe.
Les influences sont forcement légions ici. De Whiplash à la sauce WHITESNAKE, à Lolita au parfum de VAN HALEN, à Long Legs In Leggins aux accents d’ACDC, les classiques sont parfaitement assimilés.
Ecoutez moi ce Dance Dirty que n’aurait pas renié DEF LEPPARD, ou encore l’incontournable ballade  Just A Night Away qui montre que John Diva n’est pas juste un clone sans saveur mais bien un très bon chanteur.

Voici donc un Mama said Rock is dead hautement recommandable que nous livre John Diva et ses Rockets of Love, que tout nostalgique d’un certain Rock FM des 80’s se fera un devoir d’écouter, mais aussi pour tous les curieux de ce qu’a été l’âge d’or du genre. STEEL PANTHER n’a plus la primeur du truc, et c’est tant mieux.


Related posts

MONSTER TRUCK – Sittin’ Heavy

Stephan Birlouez

ATTRACTION THEORY – Principia

Stephan Birlouez

VIRGIL – Divina Infernum

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.