Among The Living
Chroniques Albums

KEHLVIN – Holistic Dreams

KEHLVIN - Holistic Dreams
KEHLVIN
Holistic Dreams

Sorti le 24 septembre 2021 via Division Records

Yonni Chapatte : vocals
Fabien Bedoy : Guitar
Julien Spielmann : Guitar
Baptiste Bourquin : Bass
Fabien Zennaro : Drums

Bandcamp


KEHLVIN signe son retour avec « HOLISTIC DREAMS »

2006, les notes de « The Albatross« , premier morceau du premier album de KEHLVIN font mouche dans mon esprit, tout comme le reste de l’album. Un post hardcore puissant, poétique et sombre, représentatif de cette scène Suisse et du Label Division Records qui ne cesse de nourrir mes esgourdes avec des albums tous plus fabuleux les uns que les autres (UNFOLD, FORCEED, VANCOUVER…).

Le temps passe, le groupe continue sur sa lancée, musclant le son de ses productions ainsi que le chant (il faut dire que Yonni a aussi évolué dans YOG, groupe de grindcore/mathcore absolument fou, et officie au sein de RORCAL depuis 2013), puis après 2015 et un excellent Split avec les excellents FLESHWORD, plus rien… Un hiatus à durée indéterminée est décidé.

Mais ce qu’il y a de bien avec les groupes suisses, c’est qu’ils savent prendre leur temps pour mieux revenir, et c’est en 2021 que KEHLVIN signe son retour avec « HOLISTIC DREAMS ».


KEHLVIN - Holistic Dreams


« HOLISTIC DREAMS » se révèle comme l’achèvement de la discographie de KEHLVIN.

C’est « The impossibility Of progress«  qui ouvre le bal, titre qui a servi au quintet pour promouvoir l’album. Un morceau qui représente parfaitement la musique des Suisses et qui de part ses riffs de guitares aérés, la montée en puissance du chant, et on outro mélodique ne sont pas sans rappeler les sonorités de leur premier album. Ceci est du post hardcore pur et dur, comme on en fait plus messieurs dames! Et bordel que ça fait du bien! 

« The Walking Clay » enfonce le clou. Bestial, direct, le groupe n’a rien perdu de sa rage et semble parti pour rattraper ce long silence de 6 ans. 

Les minutes passent vite, on en est déjà au 4ème titre, ce qui confirme cette sensation de rapidité d’exécution, d’uppercut a répétition (l’aspect hypnotique de « Electric Monks »). KEHLVIN a condensé sa recette mais ne l’a pas sacrifié, on ressent simplement une envie de jouer vite, de jouer bien et surtout fort, de revenir à l’essentiel, aux bases, et au risque de me répéter, c’est le gros point fort de ce nouvel album

Même si sa dernière partie se veut plus « posée » et aventureuse avec « Gently Thinking« , le somptueux « Dirk, my boy«  (le changement de rythme et d’ambiance à 1 min 58, le frisson!) et sa conclusion « Flash Backward«  , « HOLISTIC DREAMS » se révèle comme l’achèvement de la discographie de KEHLVIN. Le fier représentant de l’ensemble d’une œuvre démarrée il y a 15 ans, non pas son point culminant, mais son équilibre parfait. 


 

Tracklist :

The impossibility of progress
The wlaking clay
Causation failure
Electric monks
Gently thinking
Dirk, my boy
Flash backward

 

 

Related posts

NEÀNDER – Eremit

Stephan Birlouez

Red Beans & Pepper Sauce – Mechanic Marmalade

Stephan Birlouez

MF CREW – First Ride

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.