Among The Living
Chroniques Albums

KILL RITUAL – The Serpentine Ritual

KILL RITUAL « The Serpentine Ritual »

Sortie le 30 Octobre 2012 via Scarlet Records

Steven Rice (ex Imagika) – Lead Guitare
Josh Gibson – Vocal
Wayne DeVecchi (ex Imagika, Doom Society) – Batterie
Roberto Proietti (ex Eldritch) – Guitare
Danyael Williams (ex Dark Angel) – Bass

Site
Facebook


Alors que le « Core » a le vent en poupe, certains revisitent le Trash « old school », à la sauce Exodus, Possessed, Testament du début des années 80, c’est le contenu de l’exaction commise par les KILL RITUAL qui atterrit aujourd’hui sur ma platine.
La galette commence par le titre éponyme de l’album, griffé SF Bay Area, pas de doute ici on donne dans un Trash classique et léché, gros son, le taureau est lâché. Back in the 80’s, ce premier morceau aux intonations très FLOTSAM & JETSAM nous place dans le contexte, à l’évidence les gus de KILL RITUAL ont parfaitement révisé leurs classiques le tout appuyé par une grosse production menée d’une main de maitre en la personne d’ Andy La Rocque (Guitariste de KING DIAMOND et producteur d’une kyrielle de groupes dont MELECHESH ).

Les morceaux s’enchainent, le rythme adopté est visiblement celui d’une loco à la chaudière bien pleine et sous pression, pas de stop de prévu, les compos jusque-là sont des exercices de styles, et je dois dire que ma nostalgie en prend un sacré coup… Les six premiers morceaux sont des sans-fautes pur style Old School Trasher (titre du 5éme morceau d’ailleurs), c’est brillamment mené, cette réunion à l’initiative du guitariste Steven Rice et du batteur Wayne De Vecchi (tous deux Ex IMAGIKA) appuyée par la voix claire de Josh Gibson , la basse d’un ex de DARK ANGEL Danyael Williams et la gratte de Roberto Proietti ( ex ELDRITCH).

Cold Hard Floor est l’accalmie (si l’on peut définir cela comme ça) de l’opus, un morceau de 7mn50 avec une intro de 2mn très MAIDEN qui finit par s’emballer à nouveau, comme si ces gus ne tenaient pas en place.
Le reste de l’album est du même acabit, alternant des passages vraiment speed et d’autres plus lourds, le tout toujours aussi bien ficelé, finissant par un Prisoner of the Flesh (un de mes morceaux préférés) sur lequel Josh Gibson nous gratifie de passages vocaux à la Chuck Billy, tout y est et j’avoue que partant non convaincu par ce concept sur le papier, cette galette se révèle être une vilaine séductrice qui touche une corde sensible finalement facile à faire vibrer : la nostalgie.

Avec le Bonus Track (non moins excellent que le reste de l’album) My Neighborhood, les KILL RITUAL nous livrent une heure de Trash de qualité, reprenant les stéréotypes du genre et les reprenant bien, ce groupe devrait faire rapidement parler de lui, tant la qualité des compos est indéniablement là.

Un conseil, si vous voulez rendre un de vos vieux (et moins vieux) potes trasher heureux, collez lui cette galette sous le sapin, et avec un peu de chance vous le verrez écraser une larme entre deux headbanging.


01. The Serpentine Ritual
02. Torn Down
03. Time To Kill
04. Ambush
05. Old School Thrasher
06. Coat Of Blood
07. Cold Hard Floor
08. Law Of The Land
09. The Day The World Dies
10. Prisoner Of The Flesh
11. My Neighborhood (Bonus Track)

Related posts

IT CAME FROM BENEATH – Clair – Obscur

Hijo Hito

Supersonic Blues Machine – West Of Flushing, South Of Frisco

Stephan Birlouez

SHUFFLE – Won’t They Fade

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X