Among The Living
Chroniques Albums

KORSAKOV – погружать

KORSAKOV – погружать
KORSAKOV
погружать

Sortie le 26 novembre 2021 via Source Atone Records

A. : (Instruments, arrangement)
E. : (Chant, arrangements)

Quel album magnifique que cette livraison de KORSAKOV, avec ce погружать atterrissant sur ma platine tel un joyau du plus pur noir. Ici tout est sublimé, Korsakov s’inspire du syndrome du même nom : un trouble neurologique sévère provoquant une perte irrémédiable de la mémoire et une forte tendance à l’affabulation. Le programme de mettre cela en musique est aussi alléchant qu’ambitieux.

Définitivement ancré dans les méandres d’un post métal classieux et cathartique, погружать est le rejeton d’un duo de musiciens A. et E., en quête d’une réminiscence d’un passé qui n’a jamais existé.
Le décor est planté, nul besoin de vous dire que la trame de l’histoire est d’une tonalité sépulcrale. Ce fameux joyau noir qui absorbe toute forme de lumière et d’espoir, tirant son énergie des tréfonds d’une mémoire lovée dans la dépression.


KORSAKOV


Une œuvre magistrale et addictive.

L’effort est sublime. On se laisse embarquer dans l’histoire, avec la satisfaction d’un plaisir coupable, sombrant sans résistance dans les entrailles de ce Post Black Métal jouissif.
Ouvrant sur I (jusque-là c’est plutôt normal), on prend en pleine face la brutalité du chant, la rage et la douleur qu’insuffle E. au propos. 2 fait office de baume pour mieux vous préparer à 3 qui vient enfoncer le clou avec une exploration de plus de 10 minutes aussi intenses que salvatrices.

On passe par un nombre incalculable d’états tout au long des 43 minutes que dure le méfait. E. hurlant son désespoir et sa douleur quant il ne se perd pas dans les volutes éthérées des orchestrations sublimes de погружать. On flotte latéralement tout au long de l’écoute. La notion du temps est définitivement écartée ici et l’on se réveille d’un coup. Un peu perdu, mais avec une envie irrésistible de s’y replonger, погружать se révèle addictif comme une opiacée devenue une « amie» que l’on déteste mais dont on n’arrive pas à se défaire.

KORSAKOV nous a livré avec погружать une œuvre magistrale et addictive. Nul doute qu’elle trouvera un public d’esthètes adeptes des ambiances noires et éthérées. MUST HAVE ! 


TRACKLIST
   01. I
   02. II
   03. III
   04. IV
   05. V
   06. VI


 

Related posts

DESASTER – Churches Without Saints

Stephan Birlouez

OCEANS OF SLUMBER – Aetherial

Stephan Birlouez

KOBRA AND THE LOTUS – Prevail I

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.