Among The Living
Chronique Album

LEECHED – To dull the blades of your abuse 

LEECHED - To dull the blades of your abuse 

LEECHED – To dull the blades of your abuse 

31 Janvier 2020 – Prosthetic Records

 Judd – Guitar

Laurie – Vocals, Bass

Tom – Vocals, Drums


 L’orchidée, fleur symbole de pureté et d’amour, en lien étroit avec la natalité dans la mythologie Grecque… Mais qu’en est-il de l’orchidée fanée trônant sur la sobre et magnifique pochette de LEECHED ?

Représente-t-elle les 36 minutes de sauvagerie du trio de Manchester ?
Ou alors la décrépitude de notre monde moderne qui a perdu sa pureté depuis bien longtemps ?
Ou les 2 à la fois ?
Après plusieurs écoutes de l’album que l’on pourrait comparer à une stèle notifiant la fin de l’humanité, je pense avoir trouvé la réponse.
La musique de LEECHED est sauvage, massive, monolithique, et il n’est pas aisé de rentrer dans leur univers lors de la 1ère écoute. Leur blackened hardcore n’est pas sans rappeler HARMS WAY mais avec un chant (bassiste et batteur) qui pourrait se résumer à une meute de chiens enragés qui n’attend qu’une chose : vous sauter à la gorge.


LEECHED - To dull the blades of your abuse 2


Les morceaux viennent vous marteler le crâne, comme tous ces bruits immondes des villes modernes. Indéniablement,  il y a du dégout, de la haine, de la rancœur, et les trois comparses de Manchester ne perdent à aucun moment l’occasion de nous le rappeler. Tout est gris, glacial, sans âme, et «To dull the blades of your abuse » en est la cristallisation. Un deuil constant d’un monde qui nous fait perdre notre pureté, notre amour, et qui pour le coup se voit très bien représenté par cette orchidée mourante.

Il n’y a pas de demie mesure chez LEECHED, qui en seulement trois années d’existence, nous a offert deux punitions auditives. Témoignage d’une rage profondément ancrée face à l’homme qui se perd lui-même et tout ce qui le défini.


Tracklist 

The Hound’s Jaw

The Grey Tide

I, flatine

Now It ends

Earth and Ash

Famine at the Gates

Praise Your Blades

Burn With Me

Let Me Die

Black Sun Ceremony


 

Related posts

MUNICIPAL WASTE – Slime And Punishment

Stephan Birlouez

1349 – Dodskamp

New Wire

God Dethroned – Illuminati

New Wire

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.