Among The Living
Chronique Album

MANTRIC – False Negative

MANTRIC - False NegativeMANTRICFalse Negative

Sortie le 24 Avril 2020

John Mjaaland : bass, vocals

Tor Glidje : guitars, vocals, percussion

Ole Sveen : vocals, lead guitar, violin, mandolin, squeezebox


Je découvre les Norvégiens de MANTRIC avec ce troisième album et je dois avouer que la surprise fût bonne et l’envie d’écouter leurs précédents méfaits bien là.
Pas un instant on ne relâche l’attention durant l’écoute de False Negative, le trio donnant toute latitude à ses envies d’explorations musicales.
Ouvrant sur un Polyanna et son démarrage à 100 à l’heure, MANTRIC pose les bases d’un album aux compositions à tiroirs, où la surprise vient vous cueillir à chaque coin de refrains. False Negative est un opus pour lequel chaque compo a sa propre identité, et c’est aussi ce qui rend cet album si particulier.
Difficile de coller un style à MANTRIC, et c’est plutôt une bonne chose. On pourrait dire qu’ils œuvrent sur une base progressive, mais avec cette touche si particulière pour ne pas dire unique, avec des variations qui montrent la qualité et l’inspiration des musiciens.


MANTRIC


Ecoutez-moi ces changements de ton entre Itching Soul définitivement prog et The Towering Mountain au rythme assassin et épileptique sur lequel les vocaux de John sont quasi-habités et hurlés. Laissez-vous ensuite envoûter par les rythmes presque dissonants de Every Day is Indépendance Day ou, au contraire, par la volupté d’un Starmonger éthéré et apaisant qui n’en demeure pas moins intense.
La folie habite cet album. Sous ses côtés parfois « gentils » se cachent une complexité rare et un esprit aventurier, comme on peut l’entendre sur Darling Lemon.
On prend un sacrée plaisir à écouter un opus de cette trempe, probablement autant que les norvégiens en ont eu à le composer.
Définitivement, MANTRIC a tracé sa route comme bon lui semble avec False Negative, faisant fi des codes et imposant sa vision d’un développement musical solide. False Negative est synonyme de créativité.  Bravo !


Related posts

JONATHAN DAVIS – Black Labyrinth

Stephan Birlouez

DEADLINE – Nothing Beside Remains

Stephan Birlouez

COLDRAIN – VENA

Byclown

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.