Among The Living
Chroniques Albums

MF CREW – First Ride

MF CREW - First RideMF CREW – First Ride

Sortie le 23 Mars 2017 via Autoproduction

Couanos ( guitar + vox )
Boris ( guitar + vox )
Valerian ( Bass + vox )
Pascal ( drums + vox )


Amateur de Rock sévèrement burné gargarisé au Jack et rocailleux, ce brulot est pour toi. Pour les autres, il n’est pas trop tard pour se mettre au bon Rock’n’Roll.
Les franciliens de MF CREW viennent de sortir leur premier effort en format LP (après un EP remarquable et remarqué en 2015), galette indispensable dans tout saloon qui se respecte.
First Ride est une distillation savante d’influences dont les gus sont imprégnés et qui transpire le stoner groovy vieilli en fut de heavy rock. Boris, le chanteur, marche sur les pas d’un James Hetfield, avec sa gouaille et son timbre si reconnaissable.
La section rythmique est impitoyable et de plomb, assénée par Pascal (batterie) et Valerian (Basse) le petit dernier, alors que les guitares envoient du bois.
MF CREW c’est avant tout festif. Ouvrant sur une ambiance de bar, on enquille sur un Old Friends qui plante le décor. C’est fat et on sait d’entrée de jeu que l’on va se régaler. Les textes parlent d’eux-mêmes. Ici, il n’est question que d’amitié, de bon son, d’alcool et de sexe bien entendu, véritable hymnes de bikers.

 



Avec une ligne directrice bien définie, les lascars ne font pas pour autant  dans la facilité, s’octroyant quelques variations en passant d’un heavy pur et dur à des incursions plus groovy au parfum de stoner. No Way In Hell est un bon exemple du mélange des genres, résumant à lui seul l’esprit des compos des MF CREW.
Ce qu’il y a de remarquable chez MF CREW c’est d’arriver à insuffler suffisamment d’originalité dans leurs compos pour éviter le piège de la redondance dans lequel pas mal de groupes, évoluant dans le style, on tendance à tomber.
Attention, ils n’ont pas la prétention de réinventer le « désert Rock », et c’est tant mieux, mais ils ont indéniablement une patte bien à eux et reconnaissable entre toutes.
Avec un titre comme Jam Bomber, on se fait copieusement botter le cul à la manière d’un METALLICA de la grande époque, avec ses breaks imparables. The Rover vient un peu calmer le jeu, avec un Couanos très en forme et une section rythmique assassine.

Au final les MF CREW nous livrent ici une excellente galette qui vient confirmer ce que l’EP Last Beer avait laissé entrevoir : un groupe bien en place aux compos redoutablement efficaces. Résolument un groupe de scène, MF CREW vient de transformer son essai en un peu moins d’une heure de road trip haletant. Bravo et à bientôt sur la route.

Related posts

RAMMSTEIN – Rammstein

Stephan Birlouez

SETH – La Morsure du Christ

New Wire

IMPERIAL TRIUMPHANT – Alphaville

New Wire

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.