Among The Living
Chronique Album

MOBIUS – Kala

mobius kala
MOBIUSKala

Sortie le 30 Janvier 2020

Xavier (Guitars)
Alexandre (Bass)
Adrien (Drums)
Heli (Lead Vocals)
Guillaume (Keyboards)


Deuxième opus de MOBIUS, Kala porte haut la terrible maturité d’un groupe qui avait déjà placé la barre très haute avec The Line (2016).
Véritablement inclassable, se plaçant à la croisée de nombreux chemins musicaux, MOBIUS n’a aucune limite, tout au moins ne s’en impose pas, livrant un album riche, à la perfection presque clinique, et qui a su intelligemment incorporer ce petit quelque chose de délicat qui fait du combo un incontournable du genre.
En parlant de « genre ». MOBIUS ne rentre pas dans les cases et c’est tant mieux. Evoluant malgré tout sur un segment résolument « prog », les lyonnais insufflent une part de musique du monde qui se sublime par la voix d’Heli, donnant à l’ensemble ce coté unique et aérien.
Définissant leur musique comme du Modern progressive métal, MOBIUS brise les codes et s’affranchit de toutes contraintes musicales, laissant libre court à leurs créativité et technicité.


Mobius kala


Après une intro énigmatique et presque inquiétante (A), Abhinivesha ouvre la danse avec un titre équilibré, mettant en avant la maitrise vocale d’Heli, mixant une touche orientale à un metal nerveux. La base rythmique est massive, Alexandre et Adrien posant un socle solide et extrêmement technique aux compositions, alors que Xavier évolue comme un électron libre, entre riffs assassins et rythmique puissante.
Le travail d’Heli est impressionnant. Les variations vocales dont elle nous gratifie ici sont magnifiques et audacieuses, à l’image de ce que l’on peut entendre sur le magnifique Sharira ou encore Akasha.
Ecoutez moi cet instrumental tout en retenu qu’est U, sur lequel le travail de Guillaume (clavier) est tout autant subtil que juste, même traitement sur Akasha.
Laissez-vous emporter par le tribal M, véritable maelstrom aux délicats ajouts orientaux, prémisse à Bhati qui vous transportera dans des contrées musicales riches et éclairées.
Le final sur Agni est juste sublime. Un véritable baume apaisant pour se remettre des affres d’un voyages initiatique dont on ne revient pas tout à fait le même.
MOBIUS vient de confirmer la qualité et la richesse de son propos que l’on avait déjà eu la chance d’entendre avec The Line. Kala est indéniablement un incontournable pour 2020. Bravo.


Tracklist :
1. A
2. Abhinivesha
3. Sharira
4. U
5. Mukti
6. Akasha
7. M
8. Bhati
9. Agni


 

Related posts

CHARGE – Ain’t The One

Stephan Birlouez

WORST DNA – Saturday Night (EP)

Stephan Birlouez

GBH – Momentum

Yann Fournier

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X