Among The Living
Chroniques Albums

MYRATH – Karma


MYRATH – Karma

Sortie le 8 mars 2024


Sur le papier MYRATH est typiquement le groupe que je n’écouterais pas de prime abord. Prog, Folk, voire Métal symphonique sur les bords, le cocktail parfait pour me faire fuir.
Et pourtant… Je les ai découvert avec leur quatrième opus Legacy sorti en 2016, pour lequel je les avais rencontrés lors d’une interview. A l’instar de leur musique, la magie a opéré. Tant humainement que musicalement.
Si Shehili (2019) avait assis la qualité incroyable de composition des Tunisiens, Karma devrait les propulser au-devant de la scène internationale. Et cette voix ! celle de Zaher Zorgatti qui est juste superbe. Que dire également des autres ? de ce maestro qu’est le guitariste Malek Ben Arbia, la pointure de bassiste qu’est Anis Jouini mais aussi ce batteur aussi génial que talentueux en la personne de Morgan Berthet ? C’est l’âme de MYRATH qui resonne à travers ces musiciens.
Myrath c’est avant tout le mariage d’une culture orientale avec un genre musicale marqué. De ce mélange ils ont su tirer le meilleur parti.



Taillé pour gravir les sommets.

Karma est brillant. Il est dans la lumière et vous transporte d’entrée de jeu avec ce To The Stars qui introduit parfaitement cet album épique. Des refrains accrocheurs et une orchestration au top produite par Kevin Codfert (claviériste incroyable du groupe).
Into The Light enfonce le clou, offrant un titre riche, très riche, symphonique même. MYRATH navigue dans des eaux très mainstream il faut bien l’avouer, mais c’est rudement bien ficelé.
Ecoutez-moi ce Let It Go, un power prog de haute voltige, ou encore Candles Cry et ce lyrisme orientalisant.
The Wheel Of Time m’a bluffé avec son approche à la Peter Gabriel (Genesis), tant musicalement que vocalement (en mettant de côté l’attaque Métal). Un Must.
L’opus se déroule, sans temps mort et avec une fluidité remarquable, jusqu’à ce final sur ces deux titres forts que sont Heroes et Carry On.

Tellement sous-estimé, et pourtant, MYRATH devrait trouver la place qui lui revient au-devant de la scène internationale. Gageons que ce sans faute leur ouvrira toutes les portes, car il est taillé pour gravir les sommets. Bravo !


Tracklist

01. To The Stars
02. Into The Light
03. Candles Cry
04. Let It Go
05. Words Are Failing
06. The Wheel Of Time
07. Temple Walls
08. Child Of Prophecy
09. The Empire
10. Heroes
11. Carry On


Related posts

ARAN ANGMAR – Black Cosmic Eléments

Stephan Birlouez

Porn – The Ogre inside

Yann Fournier

BLOOD RED THRONE – Nonagon

New Wire

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.