Among The Living
Chroniques Albums

NEAL SCHON – Vortex

Septième opus d’un des montres des six cordes, que les plus jeunes ne doivent pas vraiment connaitre, et qui a pourtant un cv long comme le bras.
Fondateur historique du groupe JOURNEY, Neal SCHON est aussi connu pour ses nombreuses collaborations à des projets de groupes comme BAD ENGLISH (avec entre autre John WAITE au chant), Soul SirkUS (avec Jeff Scott Soto) ou encore avec Santana himself.

C’est accompagné de Jan Hammer et Igor Len comme claviéristes et de Steve Smith à la batterie (ex-JOURNEY) que le prodige revient avec Vortex, un double album de haute voltige qui ravira les plus exigeants sans pour autant faire fuir les néophytes.

Pas moins de 18 titres pour vous titiller les sens, pour aller fouiller au plus profond de votre carcasse et faire vibrer quelques cordes sensibles dont l’existence était insoupçonnée à ce jour.
Neal SCHON se livre littéralement à travers ces deux galette : de l’instrumental évoluant à travers les genres et l’espace.
Il passe allègrement et sans hésitation d’un Jazz tirant sur la fusion avec Miles Beyond, à des digressions World avec El Matador et son accent hispanisant.

Avec Airliner NS910 Neal vous propulse littéralement dans la stratosphère, grace à une partie Basse/Batterie parfaitement assassine. Les parties guitares sont bien évidement fabuleuse et réglées au cordeau, sans jamais tomber dans la démonstration indigeste.

Neal Schon Vortex

Neal enflamme les codes et concatène les genres. Il surprend, tirant l’essence même des harmonies à l’image d’un alchimiste à la recherche de la transmutation. Cet album est à la fois épique et intime.
Ecoutez-moi cet Eternal Love, digression légère au piano, qui donne la mesure de la sensibilité qui habite le bonhomme.

L’homme visite des contrés aussi vastes que variées. Laissez vous emmener sur les terres irlandaises chères à U2 avec Irish Cream qui évolue dans les méandres d’un rock progressif du meilleur gout.
Il y repousse les limites de son instrument, en faisant vibrer son âme. Tortured Souls en est le plus bel exemple : plus de 10 minutes d’introspection musicale.
Deux titres plus personnels comme Mom, hommage à sa mère et court passage à la guitare classique, ou encore le touchant Triumph Of Love dédicacé à sa femme (au même titre que Lady M).

Cet opus est puissant, très finement produit. On sent que Neal a donné le meilleur de lui-même et que cet album est un reflet intime de son personnage. Sur Twillight – Spelbound on a un bel exemple de ce voyage initiatique dans lequel l’homme veut nous entrainer. Un voyage qui vous fera pénétrer un orient lointain aux sons des percussions de Talk To Me.

Le nom de l’album colle aux compos. Vortex est le terme le plus approprié pour définir dans les faits ce que sont ces titres qui vous emportent dans un tourbillon mêlant à la fois volupté et ravissement.
Neal SCHON nous livre ici un album riche et accessible, à la manière   d’une encyclopédie de références. Nul doute que ce double méfait doit tenir une place de choix dans votre discothèque. Amoureux de la guitare, esthètes du son léché, amateurs de rock bien fait et riche, ce Vortex est le vôtre.

 

 

Related posts

ACROSS THE ATLANTIC – Works Of Progress

Stephan Birlouez

SHY, LOW – Snake Behind the Sun

Stephan Birlouez

SPIRIT BOMB – Tight

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.