Among The Living
Chroniques Albums

NILE – What Should Not Be Unhearted

Nile-What-Should-Not-Be-UnearthedNILE – What Should Not Be Unhearted

Karl Sanders – Guitare, chant, baglama, saz, claviers
Dallas Toler-Wade – Guitare, chant et basse
George Kollias – Batterie, Percussions
Chris Lollis – Basse, Chant

 Sortie le 28 Aout 2015

Chez Nuclear Blast


Puisque l’homme ne peut pas toujours être amour, paix et altruisme, puisque l’homme, parfois, a besoin de décompresser en headbangant dans son salon à s’en rompre les cervicales, l’homme a justement crée Nile, arme auditive de destruction massive depuis plus de 20 ans. Deux années après la sortie de At the Gate of Sethu, les américains de Nile nous pondent cette fois une suite logique, tout en sonorités égyptiennes et en brutalité avec What Should Not Be Unhearted.

Au programme donc ce nouveau bébé, 10 titres aux ambiances parfois contrastés, ne servant pas uniquement de la violence dans nos chastes oreilles (l’instrumental Ushabti Reanimator) et avec en tout cas toujours cette Egypte distillée sous forme de riffs (Evil to Cast Out Evil). Même s’il est vrai qu’avec des titres comme Sacrifice Unto Sebek, Nile nous a habitué à de la perfection, et que, sur les derniers albums, le sentiment était plutôt mi-figue mi-raisin, je me dois de reconnaitre que What Should Not Be Unhearted frôle l’indécence tant il est écrit avec brio!

NILE - What Should Not Be Unhearted
Des titres ultra techniques, rapides et violents, marque de fabrique du combo, comme Call to destruction, Negating the abominable coils of Apep ou encore Liber Stellae (et son petit côté martial du début. Ses riffs me rappelant le cultissime album de Psycroptic, Scepter of the Ancient), le font toujours alors que des titres plus noirs et lourds comme What Should Not Be Unhearted et Age of Famine sont les bienvenus. Toujours enregistré et traité à la maison, ce nouveau jouet contentera sans nul doute les mordus de Death brutal et technique (et cela reste un prétexte de plus pour revoir ces messieurs dans notre hexagone).


Related posts

MF CREW – First Ride

Stephan Birlouez

DEFEATER – Abandoned

Stephan Birlouez

BALLS OUT – Let Me In (I Know Someone Inside)

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.