OPERA IXThe Gospel

Sortie Novembre 2018

Ossian – Guitars
Dipsas Dianaria – Vocals
Alexandros – Keyboards
m:A Fog – Drums
Charon – Bass

 

 

 


Quand on évoque la scène italienne underground du Metal des années 90 on songe immédiatement à Mortuary Drape, Sadist, Necrodeath ou encore les disparus Evol

L’Italie possède en effet son noyau de groupes estampillés Black metal avec en l’occurrence Opera IX mais aussi Mortuary Drape pour les pionniers du genre. Ces deux formations sont nées à la fin des années 80. Et elles sont toujours présentes sur le devant de la scène qu’on se le dise. Si le collectif qui nous intéresse ici est toujours resté si discret c’est du au fait qu’il a peu tourné en définitive en dehors de ses frontières et est resté continuellement tapi dans l’obscurité de l’underground. Opera IX a toujours eu un attachement très prononcé pour l’ésotérisme bien sombre. Il a sorti un album fantastique en 1995 du nom de “The Call Of The Wood” en pleine apogée du black metal.  “The Black  Opera Symphoniae Mysteriorium In Laudem Tenebrarum” constituait une œuvre assez irréprochable dans le genre. 
La formation transalpine revient trois années après “Back to sepulcro” sur le label Dusktone le 17 novembre de l’année derniere. “The Gospel” est un album concept qui gravite autour du mythe italien Aradia et l’évangile des sorcières réalisé par Charles Godfrey Leland. Il y est question d’une sorcière nommée Maddalena en Toscane en 1886. La Déesse Aradia est au centre de cette religion. Le combo comme l’on peut s’en apercevoir reste fidèle à l’occultisme et à la sorcellerie. Concernant ce dernier aspect il s’agit ici de sorcellerie italienne plus précieusement.




The Gospel” a été produit par Ossian le seul membre de la formation originelle et Federico Pennazzato du groupe légendaire Death SS. Les claviers mènent la danse dans cette œuvre noire et son aspect symphonique est de premier ordre. Les riffs se veulent inspirés, entêtants et donnent une coloration théatrâle très appréciable et une atmosphère propre à leur style d’adoption. Des morceaux tels que “Gospel“, “Chapter III” ou encore “House Of The Wind“restent bien représentatifs de leur répertoire habituel.
En voyant une interview filmée et disponible sur internet on se rend compte qu’Ossian est très fier de la présence de sa chanteuse Dipsas Dianaria. Et il peut l’être car elle s’approche du grand talent de Cadaveria la chanteuse présente du début jusqu’en 2001 tout en apportant une personnalité très affirmée.

On peut parler en définitive d’un retour ébouriffant car le nouveau line up s’inscrit dans une direction ésotérique de premier ordre. Si Opera IX avait sorti cet album en pleine mode Black metal symphonique au cours des années 90 l’impact aurait été très grand. Ossian à eu du flair en recrutant Dipsas Dianaria et le fait de proposer une tournée en Europe qui passera par la France, la Belgique et les Pays-Bas fin mai de cette année nous donnera un nouvel indicateur concret quant à leur retour en grande forme.


Trackslisting  :
The gospel
Chapter II
Chapter III
The Moon Goddess
House Of The Wind
The Invocation
Queen Of The Serpents
Cimaruta
Sacrilego


Leave a reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Nous contacter

Among The Living © 2019