Among The Living
Chronique Album

ORANSSI PAZUZU – Mestarin Kynsi

 ORANSSI PAZUZU - Mestarin Kynsi

 

 ORANSSI PAZUZU – Mestarin Kynsi

Date de sortie : 17 avril 2020
Label : Nuclear Blast
 
Korjak : batterie
Jun His : chant guitare
EviL : claviers
Ontto : basse
Ikon : guitare

Chaque jour le démontre : les groupes avant-gardistes ont bien souvent beaucoup de mérite car ils sont bien aventureux dans l’âme. Et cela finit parfois par payer comme dans notre cas avec les hommes du grand Nord. En effet le collosse Nuclear Blast a décidé de les prendre sous leur aile. Un changement de label est donc intervenu depuis le précédent album. Exit Svart Records donc et bienvenue au mastodonte allemand. Est ce que cela change la direction musicale de la formation ? Aucunement et c’est plaisant de se dire que le label leur a laissé leur liberté d’agir d’un point de vue artistique. Pour petit rappel leur date de formation remonte à 2007 et ils viennent directement de Tampere. Le groupe a déjà eu l’occasion de nous délivrer de sacrés galettes  à savoir à écouter en priorité “Kosmonument” en 2011. Ce dernier était déjà une vraie révélation à part entière tout comme le premier album “Muukalainen Puhuu” d’ailleurs. Et il est important de bien songer aussi à “Valonielu” publié en 2013.
Oranssi Pazuzu revient avec ce nouvel opus “Mestarin Kynsi” près de quatre années après l’excellent Värähtelijä paru en février 2016. Cette même année le combo avait eu un changement de line up. Le guitariste Moit était parti pour être remplacé par Ikon. Ensuite deux petites années se passèrent et l’on vit apparaître une association musicale avec Dark Buddah Rising. Et elle avait pour nom Waste Of Space Orchestra. Ce fut un travail de dix personnes au total. Cette entité composée des deux groupes avait d’ailleurs sorti un album nommé “Syntheosis” en 2019 suite à la prestation en avant-première au Roadburn festival. 
Et cette fusion créée a permis de relancer la machine Oranssi Pazuzu.  Cette nouvelle galette est quant à elle sortie le 17 avril. En termes d’improvisation on peut ressentir une forte inspiration sur ce nouvel album. Et il s’agit déjà du cinquième album. 

Le titre de l’album signifie “La griffe du maître” et il a pour thématique principale l’art de la mise en place d’un régime totalitaire. On peut songer par instants au répertoire de Kraftwerk et son univers si particulier en termes de musique électronique. Et il en est de même que l’on peut penser à Prodigy pour ce côté un peu dansant quand le groupe se met à partir dans tous les sens.


 ORANSSI PAZUZU


La facette novatrice et expérimentale d’Oranssi Pazuzu se trouve décuplée sur ce nouvel effort. Le groupe a pour habitude de jammer pour la petite histoire ce qui peut expliquer certaines choses concernant les multiples dimensions dans les compositions et cette variété incroyable. En effet aucune composition ne peut ressembler de près comme de loin à une autre. Du coup cette musique se vit véritablement comme une illumination. C’est comme un trip d’après les dires d’Ontto et on ne peut qu’être d’accord avec lui car cette explication est juste parfaite pour illustrer leur propos. On peut même dire qu’ici et maintenant le socle expérimental nous rapproche toujours plus de l’essence même du combo c’est à dire son appartenance à une musique multi-dimensions et progressive. Cet engagement est fort et se mérite car la folie créative semble bien réelle par moments.  

D’ailleurs, l’aspect électronique de leur musique constitue un ancrage assez marquant. Toujours aussi psychédélique dans son approche les finlandais savent se réinventer en y incorporant donc des composantes propres au style cité. Et à ce sujet ils semblent s’être inspirés du groupe Chemical Brothers.  “Ilmestys” débute l’opus. Et là on réalise dès le départ que c’est du très grand Oranssi Pazuzu, en pleine forme. Ecoutez moi ces vocaux complètement hallucinants estampillés métal noir.
  Ce qui fait le très grand charme de ce collectif c’est cette faculté incroyable à juxtaposer le black metal glacial à la scandinave au rock psychédélique le plus hypnotisant. Et l’équilibre est atteint de façon si naturelle que cela en deviendrait presque déconcertant tellement la formation semble s’y adonner avec une aisance si précise et tellement improvisée en même temps. La troisième piste intitulée “Uusi teknokratia ” a fait l’objet d’une vidéo avant la sortie officielle de l’album. Il reste difficile d’extraire un titre plus qu’un autre tellement l’ensemble est dense et semble former presque un seul bloc. Six morceaux forment le tout pour une durée de cinquante minutes environ.

En définitive “Mestarin kynsi” est une véritable bombe. Il nous offre le spectacle impressionnant d’un groupe à la maturité incroyable. Toujours aussi avant-gardiste le combo nous délivre une nouvelle leçon psychédélique et expérimentale profonde à souhait et mystique au demeurant.  Ivre de liberté et d’improvisation Oranssi Pazuzu nous démontre toute la richesse de leur répertoire incluant le black metal aux musiques électroniques et ses sonorités particulières. A se procurer sans plus attendre.


Tracklist : 
Ilmestys
Tyhjvyden sakramentti
Uusi  Teknokratia
Oikeamielisten sali
Kuulen Ääniä Maan Alta

Taivaan Portti


 

 

 
 

Related posts

MESHUGGAH – The Violent Sleep Of Reason

Byclown

BLACK STONE CHERRY – Kentucky

Stephan Birlouez

UNFOLD – AEON AONY

Victorien

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.