Among The Living
Chroniques Albums

PLAGUE VENDOR – Bloodsweat

plague vendorPLAGUE VENDOR – Bloodsweat

Sortie le 25 mars sur Epitaph

Brandon Blaine – Chant
Luke Perine – Batterie
Michael Perez – Basse
Jay Rogers – Guitare

 

 

 

 

 

 


J’aime recevoir des albums comme celui des PLAGUE VENDOR, parfaitement en place dans l’urgence de notre époque. Bloodsweat signe le deuxième méfait des californiens, se positionnant entre un post punk acoquiné à des guitares grungy bien énervées.
Les titres sont courts et vont à l’essentiel, vous mettant en stress dès les premiers accords en provoquant une tension quasiment épileptique.  Un titre comme Credentials  est le plus parfait exemple de la rage qui habite les lascars, poussant Brandon Blaine dans ses extrémités.
La surprise vient en effet de ce dernier. Il donne à chacune des interprétations de l’album une texture différente. Chopper vous transportera dans la folie du gars, clamant (hurlant) haut et fort son texte comme un dément en pleine crise.

plague vendor
Le reste de la bande n’est pas en reste, la basse de Perez claque sur une base bien rock ‘n’ roll accompagnée par Jay Rogers et sa guitare qui tourne en volutes envoûtantes. La production est brut. Le son des instruments cristallin ne souffre pas d’overdubs outranciés et délivre un rendu quasiment live. 
Fire To Emotion est un autre bel exemple de ce côté résolument rock et sanguin du groupe. Évoluant clairement sur la terre du psychobilly, PLAGUE VENDOR signe ici un album vraiment fameux qui finira dans mes coups de cœurs 2016.

En 11 titres et 35 minutes, le groupe m’a conquis. Leur approche du rock est juste addictive et sans concession. Tel un diamant brut qui ne se laisserait pas tailler, il brille de cet éclat mat et pur qui a déserté tellement de groupes aujourd’hui. La folie des californiens et l’approche nerveuse qu’ils ont de la musique avec ce Bloodsweat, devrait conquérir ceux en qui il reste un fond de rébellion.

 


01. Anchor to Ankles
02. Jezebel
03. Ox Blood
04. Credentials
05. ISUA
06. Chopper
07. No Bounty
08. Saturday Night Shakes
09. Fire to Emotion
10. Giving In, Given Out
11. Got It Bad

Related posts

BOKASSA – Molotov Rocktail

Stephan Birlouez

NOTHING BUT ECHOES – The Sixth Extinction

Stephan Birlouez

UNITED GUITARS – Vol 2

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.