Among The Living
Chronique Album

RAZOR BUTCHERS – Slaughter

RAZOR BUTCHERS – SlaughterRAZOR BUTCHERSSlaughter

Sortie Avril 2020

Lead Guitar : Gérard

Bass Guitar: Julien
Vocals : Dylan
Drums : Jordan
Rythm Guitar : Corentin

 


Quintet du Nord-est de la France, RAZOR BUTCHERS nous livre un premier méfait dans la plus pure tradition d’un Thrash Old School agrémenté de lignes hardcores voire Deaths.
Slaughter, auto-production originellement sortie en octobre 2019, revient à l’assaut des bacs avec sa signature chez M&O Music, s’offrant une nouvelle mise en avant.
Les influences de RAZOR BUTCHERS sont clairement ancrées dans les 80’s avec des compos sincères qui ne s’encombrent pas de superflu et vont à l’essentiel. Des riffs mitraillettes, une section rythmique massive et un chant guttural tranché par des envolées aigües font de Slaughter un parfait support pour voyager dans le temps.
Après une intro en thématique « film d’horreur », Larry nous plonge sans ménagement dans l’univers couillu de RAZOR BUTCHERS, mariant le Thrash au Death, et la brutalité aux lignes mélodiques de bon ton.
On y retrouve à la pelle les influences des grands anciens comme Sepultura, Metallica (du début hein), ou encore Exodus, avec une pointe de Death portée par le chant, restituant une atmosphère « classic Thrash » comme le ferait Municipal Waste.
Avec des touches de speed comme sur le terriblement efficace Razor Butchers ou encore de Heavy Thrash à l’image de Hammer’s Rage, le combo brosse un portrait de ce qui se faisait de mieux à l’époque, mais avec une approche crossover qui fait le boulot.
Doté d’une production perfectible mais efficace et de compos qui gagneraient à être un chouilla plus variées (pour éviter cette impression de boucle), RAZOR BUTCHERS nous livre ici un premier essai bien dans ses bottes malgré tout, maitrisant parfaitement les ficelles du genre. Slaughter est un album qui devrait faire l’unanimité chez les fans de Thrash old school et les amateurs du son si caractéristique de cette époque bénie qu’étaient les 80’s.


Related posts

KADAVAR – Berlin

Byclown

PROTOGONOS – From Chaos To Ashes

Stephan Birlouez

LETHVM – Acedia 

Victorien

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.