Among The Living
Chroniques Albums

REDSHIFT – Duality

REDSHIFT – DualityREDSHIFTDuality

Sortie Avril 2018

Thibault : Vocals
Clem : Guitar
Victor : Guitar
Tim : Drums
Alitsh : Bass


Voilà qui viendra mettre un peu de gaieté et de soleil dans votre journée que ce premier album des REDSHIFT avec leur Hard Rock sur vitaminé et très bien foutu.
Avec Duality les franciliens nous emmenent dans un voyage en terres connues et au combien parcourues avec toujours le même plaisir, à la manière d’un retour aux sources salvateur.
Ce premier opus distille sans prétention une palanquée d’influences que les gus assument parfaitement au travers de compositions rudement bien interprétées.
Même si Duality ne révolutionne pas le genre, il n’en demeure pas moins un disque de très bonne compagnie qui vous fera battre du pied sans que vous vous en aperceviez.
De Led Zep à ACDC  en passant par Thin Lizzy, REDSHIFT a pris le meilleur des 70’s pour en restituer un album qui sonne comme un hommage à ces pionniers du rock avec un grand R, le tout avec un son résolument moderne et puissant.


REDSHIFT – Duality


Une heure de rock énergique qui ne cède pas à la facilité.

Le duo de chanteur/guitariste est rudement efficace et la section rythmique massive. Cet album groove terriblement comme sur le massif Screaming Louder qui reprend tous les codes du genre sans pour autant tomber dans une pâle copie. Le quintet maitrise son sujet c’est indéniable avec des compos taillées pour la scène, endroit où le groupe doit prendre tout son sens.
Le duo de voix est d’une efficacité remarquable, donnant un relief particulier aux compos comme sur Light Me Up par exemple ou encore sur le Zeppelinien Rythm Of Love, le tout servi par une section rythmique efficace.
Au final on passe plutôt un bon moment en compagnie de ces 13 titres avec plus d’une heure de rock énergique qui ne cède pas à la facilité. Jetez-y une oreille (plutôt les deux même) et vous serez rechargé pour une journée pleine de jus.


Related posts

NORMA JEAN – Bless the Martyr and Kiss the Child

Victorien

STÖMB – Massive Disturbed Meta Art

Byclown

DEFICIENCY – Warenta

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.