Among The Living
Chroniques Albums

LIFE OF AGONY – A Place Where There’s No More Pain

LIFE OF AGONYLIFE OF AGONY A Place Where There’s No More Pain

 

Sortie le 28 avril 2017  via Napalm records

Mina Caputo – vocals

Joey Z – guitar

Alan Robert – bass

Sal Abruscato – drums

Site



A Place Where There’s No More Pain, le nouvel album de Life Of Agony est-il l’album de la renaissance et d’un nouveau départ ? On peut légitimement se poser la question puisque qu’après deux séparations et des productions pas vraiment indispensables dans les années 2000, le groupe se reforme sous le line-up qui a enregistré Rivers Runs Red en 1993. C’est également le 1er album où Mina Caputo officie au chant sous sa nouvelle identité depuis son changement de sexe.

Associé à l’origine à la scène de Brooklyn (Biohazard, Type-O-Negative), le groupe a pourtant dès son second album su évoluer pour sortir du carcan hardcore-métal dans lequel il était étiqueté pour la sortie du premier album, en proposant une musique plus complexe. Ce cinquième album studio ne va pas démentir cette tendance, les compos proposant un furieux mélange de différents styles. Que les fans de la première heure se rassurent, le groove typique de la musique Life Of Agony ainsi que les particularités du chant de Mina permettent toujours d’identifier sans soucis le groupe.


life of agony


Sur A Place Where There’s No More Pain, le groupe a gagné en finesse dans l’écriture des morceaux, chaque écoute permettant de découvrir les petites trouvailles des musiciens dans leur travail de composition. Certaines séquences vont même piocher dans le rock alternatif américain comme sur le morceau A place Where There’s No  More Pain.

Parmi les morceaux qui se remarquent à la première écoute on pense à A new low, enivrant, alternant passages rapides et séquences plus lentes, Bag of Bones et son intro donnant l’impression d’écouter un inédit de Type-O-Negative (il semble que c’était l’objectif du groupe, qui voulait rendre hommage à Peter Steele). World Gone Mad est assurément l’un des morceaux les plus marquants de l’’album, qui se termine sur Little spots of you, où le piano, les effets sur la voix et les violons pourront surprendre.

Au final on peut dire A Place Where There’s No More Pain est un très bon album, où l’on retrouve cette ambiance lourde typique de Life Of Agony.  Niveau paroles, on va pas se mentir, ça ne fait pas dans le rock festif ou dans les clichés de la scène hardcore. On est plutôt sur des thématiques plus intimistes, sur le mal être, la violence. Cet album qui mérite d’être écouté, que l’on soit fan de la première heure ou non de Life Of Agony.


 

Related posts

MOONSHINE OVERSIGHT – Vanishing Lines

Stephan Birlouez

BLACK MAP – In Droves

Byclown

KO KO MO – Need Some Mo’

kikevist

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X