Among The Living
Chroniques Albums

SEPTICFLESH – Codex Omega

septic flesh codex omegaSEPTICFLESHCodex Omega

Sortie le 1er septembre 2017

Spiros « Seth » Antoniou – chant guttural, basse
Sotiris Vayenas – chant clair, guitare, claviers
Christos « Chris » Antoniou – guitare
Kerim « Krimh » Lechner – batterie


 

Histoire de bien finir vos vacances d’été qui, je n’en doute pas, ont été pluvieuses donc pourraves, vous partiez bien pour un petit voyage sous le chaud soleil de la Grèce ? Oui ? Cela tombe plutôt bien puisque SepticFlesh, leader du métal extrême Grec, sort en cette rentrée scolaire sont 10eme album, le puissant et toujours aussi instrumentalisé Codex Omega. Ode à la vision apocalyptique, SepticFlesh nous embarque pour 10 titres tous aussi noirs les uns que les autre avec en guise d’amuse-bouche l’énorme Dantes Inferno qui donne le ton de cet excellent album.

Alors oui, les fans ultimes du combo y trouveront certainement à redire (comme j’aurais moi-même à redire sur le 10éme album d’un de mes groupes préférés), et c’est plutôt sain, cela prouve que leur oreille s’est tendue jusque-là, mais d’un point de vue extérieur il faut reconnaître que cet album est dans la lignée des précédents : puissant, très bien mixé, plein d’orchestration, sombre et résolument « SepticFlesh » avec ces particularités que l’on remarquerait entre 1000.


septicflesh



L’album continue avec Third Testament, un son résolument énervé calibré pour le headbang sauvage, et Portrait of a Headless Man, d’ores et déjà un hit avec son refrain qui sonne comme un hymne et son outro orientale qui rajoute une couche mystique à l’ensemble. Certes, la recette semble être systématique, voire éprouvée au fil des ans, mais à-t-on déjà tenu rigueur à AC DC ou Motorhead de faire toujours la même chose ? Et à l’inverse, à ceux qui taxeraient le groupe d’avoir changé depuis leurs débuts (après 10 albums ça peut se comprendre), je demanderais si cela choque les gens en live que Maiden ai pris un tournant prog depuis déjà bien longtemps, idem pour Metallica avec la carrière post Black Album?

Ce qu’il faut retenir c’est le résultat, l’écoute de cet album, et le résultat est vraiment bon, calibré pour le live (le combo de Seth sait y faire en matière de costumes !). Fier témoin que SepticFlesh n’a pas dit son dernier mot, Codex Omega se doit d’avoir une place dans toute bonne discothèque.


Tracklist
Disc 1 :
01. Dante’s Inferno
02. 3rd Testament (Codex Omega)
03. Portrait Of A Headless Man
04. Martyr
05. Enemy Of Truth
06. Dark Art
07. Our Church, Below The Sea
08. Faceless Queen
09. The Gospels Of Fear
10. Trinity
Disc 2 :
01. Martyr Of Truth
02. Dark Testament
03. Portrait Of A Headless Man (Orchestral Version)


Related posts

SÓLSTAFIR – Berdreyminn

Yann Windcatcher

Shaârghot – Vol II. The Advent Of Shadows

Yann Fournier

TEETH – A Biblical Worship of Violence

Byclown

2 commentaires

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.