Among The Living
Chroniques Albums

SERMENTS – Erotic Drive

SERMENTS – Erotic Drive

Sortie le 25 novembre 2012 via Bandcamp

Line Up :
Vanessa // Vocals/screams
Romain // Guitar
Etigo // Drums
Dario // Bass
Maxime // Guitar

Site
Facebook


 

On ne peut pas rester indiffèrent au Rock de SERMENTS, au même titre qu’il est difficile de les cataloguer dans un genre bien précis (et c’est très bien comme cela). En effet, leurs compos vous attrapent l’attention et vous la triture de telle façon que vous ne sortez pas indemne de l’écoute d’Erotic Drive, leur dernier opus.

A la première écoute on reste prudent, Pocket Gun vous cueille avec son rythme lancinant, sorte d’hypnose vocale menée par Vanessa, la frontwoman, appuyée des guitares acérées de Romain et Maxime. Avec ERW on continue le voyage, à la fois malmené et bercé, impression doucereuse qui monte en pression pour atteindre son paroxysme avec 2pm. C’est remarquablement interprété, une ambiance à la fois délétère et métallique frôlant souvent la mélancolie sans sombrer dans l’ennui.
Le magnifique X-Song est la démonstration de la maturité du groupe, savant mélange de styles, jouant avec votre épiderme et vous invitant au voyage bercé par la superbe voix de Vanessa.

Atterrissage chaotique avec Backpack, 2 minutes 50 expiatoires qui donnent un aperçu de la puissance vocale de Vanessa qui n’a rien à envier aux hurleurs de la scène métal. SERMENTS vous botte le cul tout en vous caressant dans le sens du poil. C’est rock, métal, pas conventionnel et toujours juste.

Au fil des morceaux on plonge dans leur univers mouvant, on s’enfonce sans résister. Vanessa me fait parfois penser à Shirley Manson (GARBAGE) des débuts, et la section rythmique de Etigo à la batterie et Dario à la basse fait des merveilles.
Après un Heavy Night au titre évocateur et si bien rendu, la violence de Prostitue montre l’étendue du registre de SERMENTS et leur efficacité, pour terminer sur deux titres que j’aime tout particulièrement et qui finissent en beauté cette initiation.

Les parisiens de SERMENTS nous livrent ici un album riche et abouti qui demande un investissement de soi et plusieurs écoutes pour se l’approprier. Il va falloir compter avec eux car il est indéniable que l’on entendra parler de ce groupe.
Et franchement pour 5€ en téléchargement (ici : http://serments.bandcamp.com/album/erotic-drive-black-edition) et en choisissant son Edition avec chacune un morceau bonus diffèrent, c’est cadeau…

Playlist :
1. Pocket Gun 03:04
2. ERW 03:34
3. 2pm 03:15
4. X-song 05:38
5. Backpack 02:49
6. Sick Shit 04:37
7. Midnight Pool 02:45
8. Heavy Night 04:04
9. Prostitute 03:41
10. Sweet Polar 05:20
11. Meiga

 

Related posts

Carnation – Where Death Lies 

Bull

MY OWN PRIVATE ALASKA : Let This Rope Cross All the Lands

Victorien

LIK – Misanthropic Breed

New Wire

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X