Among The Living
Chroniques Albums

STEWART – LINDSEY : Spitballin’

STEWART – LINDSEYSTEWART – LINDSEY : Spitballin’

Sortie le 1er juillet 2016

Dave Stewart : Guitare / Production

Thomas Lindsey : Chant

 

 

 

 

 

 

 


 

Il y a des rencontres improbables desquelles naissent de belles collaborations. Celle de Dave Stewart et de Thomas LINDSEY en fait partie. 
L’histoire débute par un simple tweet que Lindsey balance à Stewart. Ce dernier tombe immédiatement sous le charme de la voix du bonhomme, et il faut dire qu’on le comprend.
Les voici avec un Spitballin’ classieux, à la production bien évidement endossée par Dave Stewart et, gage de qualité, sur lequel les deux artistes excellent.
L’album ouvre sur le blues simple et efficace de Leave This Town. Lindsey y  pose parfaitement  sa voix androgyne qui colle au slide de Stewart.
Efficacité et groove, voilà ce qui caractérise le méfait. Empreint de Louisiane, terre natale de Lindsey, Spitballin’ nous plonge dans un blues des bayous, chaleureux et entrainant : style que Stewart maitrise également à la perfection.
Le focus se pose sur la voix de Lindsey. A la première écoute, je me suis vu prendre le CD et vérifier qu’il n’y avait pas d’invité « femme » sur les titres, tant la voix de Thomas est troublante.
Friend Zone par exemple, avec son tempo lent et sa voix toute en tremolo qui monte dans les tours. Même topo sur Lonely ou, accompagné au piano, le lascar donne dans la diva du blues. Un vrai régal.


STEWART – LINDSEY


Prenez ce Two People et plongez dans un titre qui aurait aisément pu se retrouver sur un album d’Eurythmics. On y retrouve indéniablement la patte de Stewart.
Laissez-vous emporter dans ce tourbillon, claquez des mains sur Run From You, lâchez une larme sur Alcohol, ou échappez-vous pour un road trip au son de Leave This Tow. Difficile de résister à la puissance émotionnelle de cet opus, capable de toucher des cordes sensibles, jusque-là insoupçonnées.

Chaque morceau est une pépite en soit. Il serait inutile de décrire chaque titre tant ils m’ont tous touché chacun à leur manière.

Le mariage est fameux. Le duo nous livre ici un album tout en sensualité, au blues Rock remarquablement bien foutu. Les compos défilent sans que l’on arrive à en décrocher un instant, bercé par le rythme enivrant  de l’ensemble.

Spitballin’ est un Must have pour les afficionados d’un Blues Rock atypique et maistream, composé par deux amoureux des choses bien faites. 


Related posts

CANCER BATS – Psychic Jailbreak

Yann Fournier

CANCEL THE APOCALYPSE – Our Own Democracy

Byclown

ENTROPY ZERO – Mind Machine : A New Expérience

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.