Among The Living
Chronique Album

SUICIDE SILENCE – Suicide Silence

SUICIDE SILENCE Suicide Silence


Sortie le 24 février 2017 via Nuclear Blast

Eddie Hermida: Vocals

Chris Garza: Guitar

Mark Heylmun: Guitar 

Alex Lopez: Drums 

Dan Kenny: Bass

 


SUICIDE SILENCE : Formé en 2002, le groupe Américain officiait à ces débuts dans un Deathcore brutal. Ses deux premiers albums « The Cleansing » et « No Time To Bleed » les avait placés parmi les chefs de file du mouvement notamment aux Etats- Unis bien que leur musique ne se démarquait pas vraiment de celle des autres formations dans le style.

Le groupe nous propose aujourd’hui un album beaucoup moins stéréotypé et beaucoup plus personnel et aérien. La voix de Hernan Hermida (ex All shall Perish) désormais dans le groupe depuis deux albums, participe grandement à la charge en émotion des compositions et passe par tous les états de l existence humaine: rageuse,hurlée, chantée, chuchotée, sanglotante… La musique est variée, aux frontières du Néo métal, du (post) hardcore et du métal alternatif.

Suicide silence a préféré rendre sa musique puissante plutôt que brutale, alternant grosses rythmiques mid tempo et ambiances plus feutrées , sombres et mélancoliques. Car sombre, cet album l ‘est comme si l’âme de Mick Lucker (leur premier chanteur mort dans un accident de moto en 2012) planait sur l ensemble des compositions. La batterie également exécute tout en finesse et propose de belles petites subtilités, sans négliger de bons matraquages . Les changements de rythme sont nombreux et les morceaux sont parsemés de nombreux breaks.



 Le titre « Dying In A Red Room » à l esprit très Toolien précède un « Help Me Up, Help Me Down » dont le début aurait pu être composé par Soulfly. Le groupe s’essaie même avec plus ou moins de succès à une ballade « Conformity » qui confirme concrètement leur nouvelle direction musicale.  

Cet album va certainement dérouter les fans de la première heure , on est loin des schémas répétitifs du début et il révèle une certaine maturité de leurs créateurs : on sent une recherche pour créer des ambiances contradictoires où les états d’âmes des musiciens sont restitués avec réussite.


Related posts

FRACTAL UNIVERSE – Rhizomes Of Insanity

Stephan Birlouez

AIRBOURNE – Boneshaker

Stephan Birlouez

MORBID ANGEL – Kingdoms Disdained

Yann Windcatcher

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.