Among The Living
Chronique Album

SVARTTJERN – Shame is Just a Word

Svarttjern Shame is just a word

SVARTTJERNShame is Just a Word

Sortie le 17 Janvier 2020

Hans Fyrste : chant
Haan : guitare
Fjellnord : guitare
Grimmdun : batterie
Malphas : basse


La honte est juste un mot. Voici littéralement la traduction de ce nouvel album. Quel titre quand on y songe ! On peut y déceler un brin d’humour et une manière de fonctionner de façon bien individuel et hors normes. Depuis 2003 Svarttjern poursuit son petit bonhomme de chemin.
Il a réalisé quatre opus avant ce dernier en date. Il s’agit de “Misanthropic Path Of Madness” en 2009, puis de “Towards The Ultimate” en 2011, ensuite “Ultimatum Necrophilia” en 2014 et enfin “Dodskrik” en 2018. A la lecture des titres on se rend bien compte dans quel créneau évoluent nos norvégiens à savoir un black metal satanique donc.
Pour la petite histoire Svarttjern est le titre d’une œuvre du peintre scandinave August Cappelen. “Shame is just a word” est sorti le 17 janvier via l’excellent label hollandais Soulseller. Ce dernier voue un véritable attachement à la scène norvégienne.
Jugez en plutôt pour la fin de l’année dernière et surtout ce début d’année (février) : il ressort le Tulus “Evil 1999“, le “Svartalvheim” d’Ancient, les premiers Aeternus à savoir “Beyond The Wandernig Moon” et “And So The Night Became“.
Pour revenir à nos moutons il s’agit précisément de leur cinquième disque. Musicalement parlant on pourrait bien parler d’un black associé au thrash par instants avec une dose de brutalité tout à fait correcte. Hans le chanteur a fait d’ailleurs partie dans le passé de Ragnarok auteur d’excellents albums de Brutal black metal très recommandables. Il est à noter que cet opus existe aussi en vinyle pour les mateurs de ce type de support. 

Deux des compositions en langue norvégienne (“Ment til a tjene” et “To Dets Drakt“) sont des titres à écouter en priorité. “Melodies of lust” s’avère une bien belle surprise aussi avec ses six minutes au compteur.
La reprise de “Bonded by blood” d’Exodus passe comme une lettre à la poste. On peut imaginer aisément qu’ils ont grandi avec des groupes des années 80 et il est très naturel pour eux de reprendre un morceau de cette époque. Et finalement ce n’est pas si surprenant de la retrouver cette cover.
Le groupe nous montre qu’il possède une vrai liberté d’agir pour ses désirs. Leur façon de penser semble avoir été façonné par certains codes de base tout en s’en émancipant. Ça fait songer tout naturellement à Carpathian Forest du coup ce cheminement.

En définitive Shame is just a word est un album très plaisant doté de rythmiques presque rock’n’roll par instants. Toutefois la base reste du metal extrême rassurez-vous. L’énergie se propage à merveille tout du long de ses huit pistes avec une durée de trente quatre minutes au total.
Alors avec Svarttjern est-ce la promesse d’une nouvelle manière de faire du black metal norvégien ? Il serait bien sûr un brin présomptueux de le prétendre. Mais, à bien s’y entendre leur répertoire est solide et efficace à bien des égards. Avec une formation issu de groupes reconnus tels que Ragnarök et Carpathian Forest la priorité est et sera de délivrer un black metal sombre avec un véritable attachement à la thématique de la mort et de la misanthropie. Et là le résultat se veut harmonieux dans le genre.
Loin d’apporter un style véritablement innovant chaque fan de bon black metal qui se respecte devrait passer un excellent moment à l’écoute de cette galette. Il ne reste plus qu’à espérer que la formation va bénéficier d’une un peu plus grande exposition qu’auparavant et éventuellement tourner par chez nous. Car ils se font très très rares en France. Et sur scène le collectif assure un maximum qu’on se le dise. Alors amis bookers vous savez ce qu’ils vous reste à faire : les programmer.


Trackslist :
Prince of disgust
Ment Til A Tjene
Melodies of lust
To Dets Drakt
Frost Embalmed Abyss
Ravish Me
Bonded by blood
Shame is just a word


 

Related posts

HOGJAW – Way Down Yonder

Stephan Birlouez

REGARDE LES HOMMES TOMBER – Ascension

New Wire

PERIPHERY – Juggernaut : Alpha – Omega

Byclown

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.