Among The Living
Chroniques Albums

TERROR – Trapped in a World


TERROR
Trapped in a World

Label : War Records

Scott Vogel : Chant
Nick Jett : Batterie
Martin Stewart : Guitare
Jordan Posner : Guitare
Chris Linkovich : Basse
Todd Jones : Guitare

 


Sur le papier l’idée peut paraître bonne.

Pandémie et confinement obligent, les groupes ont dû s’occuper ces derniers mois, avec parfois plus ou moins d’inspiration. Terror a voulu redonner une seconde jeunesse à une sélection de morceaux issus de One With The Underdogs et Always the Hard Way. Pour rajouter un peu d’intérêt à tout ça, le groupe a demandé à l’ancien guitariste du groupe, Todd Jones, qui officie aujourd’hui dans Nails, de revenir dans Terror, le temps de cet album.

Sur le papier l’idée peut paraître bonne. Elle permet de faire découvrir ou redécouvrir les premiers titres aux jeunes fans du groupe. Mais après quelques écoutes j’ai du mal à trouver un intérêt à cet album, surtout par rapport à l’argument principal qui était de proposer de nouvelles versions des anciens titres dans une version plus « punchy ». Autant les groupes de hardcore des années 80 ont parfois enregistré leurs premières démos ou albums sans beaucoup de moyens ou dans des conditions déplorables, autant je n’ai jamais trouvé que les premiers albums de Terror avaient à souffrir de ce type de problème.



On préfère l’énergie et la rage des morceaux originaux.

J’ai même été surpris de voir de nombreuses chroniques enthousiastes sur cet album, où les gens s’enflammaient parce que cet album aurait donné un coup de boost à ces vieux titres. Honnêtement la différence entre la version 2021 et les enregistrements de titres majeurs comme Overcome, One With the Underdogs ou Push It Away originaux est minime. Effectivement Trapped in a World possède un son plus moderne par rapport aux canons actuels de la scène hardcore, mais je préfère l’énergie et la rage des morceaux originaux. Et je ne vois pas en quoi Trapped In A World proposerait une meilleure version des morceaux.

Mais si cela permet aux gens qui suivent le groupe de redécouvrir les débuts du groupe, voire de convertir de nouveaux membres à la secte des adorateurs de Terror, on s’en contentera, en attendant la sortie d’un nouvel album.

 


 

Related posts

LEE AARON – Radio On

Stephan Birlouez

WNTRHLTR – Deu.Ils

LOS DISIDENTES DEL SUCIO MOTEL – Polaris

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.