Among The Living
Chronique Album

 THE CHAINSAW BLUES COWBOYS – The Magnificient Part I

THE CHAINSAW BLUES COWBOYS – The Magnificient Part I

 THE CHAINSAW BLUES COWBOYSThe Magnificient Part I

Sortie le 4 Avril 2020 
Erich Chainsaw Zann : Evil Bluesy Guitar
James Chainsaw : Distorded Lead Vocals & Loud Kick


Amateurs de blues brut et lancinant emprunt de mysticisme gospel, ce The Magnificient Part I, troisième opus de THE CHAINSAW BLUES COWBOYS, est fait pour vous.
Ouvrant sur un Once Upon A Time forcément très Morriconien, à la dimension cinématographique que l’on retrouvera tout au long de l’album, le duo infernal vous embarque dans un road movie poussiéreux et écrasé par le soleil.
Ce duo improbable, au blues acéré solidement ancré au corps, distille une ambiance menaçante sur ce troisième méfait. Le mariage de la voix écorchée de James mariée aux riffs assassins d’Erich fait des merveilles.


THE CHAINSAW BLUES COWBOYS


Difficile de ne pas ressentir l’ombre de Sergio Leone dans les histoires racontées par les deux lascars, entre cowboys et prêtres défroqués poursuivis par un destin forcément aussi implacable qu’inéluctable.
Par certains côtés THE CHAINSAW BLUES COWBOYS me fait penser à ZEAL & ARDOR, dans son approche blues rugueux et gospel (sans le black métal hein), surtout dans les parties lentes comme on peut l’entendre sur Railroad Workers, Black Rock Punishment ou encore Possessed By William News Carver.
Ce blues quasi litanique est une vraie réussite, mais n’en écarte pas pour autant un style plus rapide à l’image de ce The Wild Bunch Massacre et le bottleneck imparable d’ Erich Chainsaw Zann, ou encore ce Charlie Altamont’s Creepy Motel à perdre le souffle.
La fin du voyage sur Cannibal Jesus Part 1 sonne comme une messe salvatrice où le pardon vient prendre sa place au milieu d’un Gospel accompagné d’un banjo.
Ici on retourne aux sources d’une musique presque tribale, rocailleuse, sans artifice. On parle à coups d’orchestrations remarquablement bien mises en place, où les cuivres côtoient les cordes sans se cannibaliser, élevant l’ensemble harmonieusement malgré l’approche écorchée du groupe.
The Magnificient Part I ce sont huit titres parfaits pour vous accompagner sur la route, toujours en bonne compagnie des THE CHAINSAW BLUES COWBOYS. Dépaysement garanti.


 

Related posts

THE SWORD – High Country

Stephan Birlouez

Shaârghot – Vol II. The Advent Of Shadows

Yann Fournier

RAGARAJA – Egosphere

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.