Among The Living
Chroniques Albums

THE INFERNAL SEA – Negotium Crucis

THE INFERNAL SEA - Negotium Crucis
THE INFERNAL SEA
Negotium Crucis

 

Sortie le 18 septembre 2020 via Apocalyptic Witchcraft Recordings

Jonathan Egmore – Guitar
Dean Lettice – Vocals
Geoff Taha – Bass
James Burke – Drums


Alors que l’on vous parlait dernièrement de l’activité annexe de THE INFERNAL SEA à savoir le lancement de son propre thé THE INFERNAL TEA tout comme CRADLE OF FILTH voici maintenant le temps de revenir sur leur activité principale : la musique.
Car avant de parler de ce nouvel opus il s’agit de se rappeler la force du merchandising dans le cas de groupes comme Kiss ou Iron Maiden et de souligner maintenant le nombre de groupes assez importants qui proposent leurs bières. “Negotium Crucis” est leur troisième album studio. Comme chaque opus il est écrit comme un concept. Il est sorti via le label anglais Apocalyptic Witchcraft Recordings. Ce dernier est un petit label qui propose des groupes comme Burial, Code, Caïna et Crimson Throne entre autres. Quant à leur date de création elle remonte à 2009.
Musicalement parlant il s’agit de prime abord d’un sacré mix de black metal et de rock’n’roll. Le chanteur Dean Lettice et le batteur James Burke ont officié dans des formations de death, thrash et metalcore et cela pourrait bien expliquer cette propension à ne pas s’imposer de limites dans leurs choix de riffs par exemple. On pourrait dès la première écoute songer tout bonnement à cette seconde vague du black metal avec des groupes comme Satyricon, Gorgoroth voire même Darkthrone. Cet opus succède à “The Great Mortality” paru en 2016. Et avant celui ci il y avait “Call of the Augur“. Un EP intitulé “Agents of Satan” vit le jour en 2017. 
Il est à noter qu’il y a une vraie énergie qui émane de cette nouvelle galette. La production se révèle légèrement raw mais sans excès tout de même. Cela nous ramène tout naturellement à ces travaux de la première moitié des années 90. Les vocaux sont relativement traditionnels et criards pourrait-on dire. Quelques éléments propres au heavy metal se retrouvent dispersés et bien intégrés à leur style de prédilection. D’ailleurs les quelques soli sont souvent les bienvenus. Ils apportent énormément de fraîcheur au tout.


THE INFERNAL SEA


 Destruction of Shum est une bonne ouverture en la matière. La thématique principale de cet opus tourne autour du topic concernant les chevaliers templiers et ce génocide commis contre des milliers de personnes qui ne croyaient pas au christianisme. Majoritairement leurs paroles sont donc centrées sur ce sujet ou comment l’église contrôle la population. Sur son prédécesseur “The Great Mortality” le combo parlait de la grande peste.

Befallen Order présente un mid-tempo bien senti comme on peut les apprécier à juste titre. Ou encore  Field of the Burned dont la durée s’approche des huit minutes nous offre des blast beats foudroyants. Ces deux pistes sont à écouter en priorité. Il y a un vrai travail de composition sur ces deux pistes inspirées à souhait. D’ailleurs une touche punk apparaît ici et là sur certaines compostions ce qui rajoute un sentiment d’urgence.

Devoid of Fear et  Rex Mundi s’avèrent être mélodiques avec une bonne dose d’agressivité en parallèle. Pour se faire une petite idée on peut noter que le titre de l’album s’est vu doté d’une vidéo. En outre “Devoid of Fear” nous démontre avec assurance leur capacité à proposer des compositions intenses. “Into the Unknown” clôture l’album avec ses sept minutes au compteur. Encore une fois c’est un très bon morceau qui s’illustre avec une base mid-tempo appréciable. Elle met l’accent sur la mélodie à juste titre. 
Avec une durée de près d’environ cinquante minutes orchestrée autour de neufs compositions le quatuor possède plus d’un atout au final.
La scène black metal anglaise semble très bien se porter ces derniers temps avec la sortie de l’excellent dernier album de WinterfyllethThe Reckoning Dawn“, la présence de A Forest Of Stars par exemple et aussi de la même manière avec The Infernal Sea et son “Negotium Crucis“. Notons enfin aussi une cover sobre et efficace qui souligne globalement bien l’âme du combo. 

Tracklist
Destruction of shum
Befallen order
God wills it
Field of the burned
Devoid of fear
Negotium crucis
Unholy crusade
Rex mundi
Into the unknown




Related posts

Eric Johnson – EJ

Stephan Birlouez

FROM THE WASTELAND – Daevayasna

New Wire

Rise Of The North Star – The Legacy of Shi

Yann Fournier

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X