Among The Living
Chroniques Albums

THE KYLE GASS BAND – Thundering Herd

THE KYLE GASS BANDTHE KYLE GASS BAND – Thundering Herd
Sortie le 2
septembre 2016

Kyle Gass – vocals, Guitar
Mike Bray – Vocals, Guitar
John Konesky – Guitar, Vocals
Jason Keene – Bass
Tim Spier – Drums

 

 

 

 


Un an après le très bon et décomplexé Our job is to rock, Kyle Gass et sa bande remettent le couvert avec un Thundering Herd posé et aboutit.

L’album sort le 2 septembre, date du début de la tournée européenne des lascars, qui passera par l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse, le Benelux, les Royaume-Uni et bien entendu la France avec 5 haltes prévues dont une à Paris le 24 septembre.
Toujours aussi déjanté, indissociable de Jack Black avec lequel il officie au sein de TENACIOUS D, il est entouré de gus aussi brillants que décalés.
Avec son groupe Kyle Gass garde l’esprit théâtral et loufoque qu’il a développé avec Jack Black, y ajoutant une dimension musicale acérée et variée.
Ouvrant sur un Cakey résolument rock’n’roll qui donne le ton, le Kyle Gass Band donne dans le classieux avec ses errements au pipeau du plus bel effet. La voix de Mike Bray est juste au top, collant parfaitement au projet, à l’image de Regretta dans le move de Cakey avec un swing et un groove imparable.
Il faut attendre le troisième titre pour basculer dans l’univers loufoque et lyrique du Kyle Gass Band, avec ce Bro Code iconoclaste teinté de piano, de violon et de chant larmoyant. Un régal.

kyle gass band

La tribu au complet est au taquet, ne laissant personne sur la touche quand il est question de maitrise des accords. Tim Spier, le petit dernier de la bande arrivé en 2014, assure des percussions de haute volée, au même titre que Jason Keene, formant tous deux une solide base rythmique.
Autre maestro présent sur le méfait avec John Konesky capable de tout jouer. Ecoutez les incursions jazz sur Uncle Jazz (parsemé de flatulences accidentelles) et Mike Bray (Don’t Drink The Water)  (éponyme bien sûr et auto acclamatif/dérision), et vous aurez une vague idée du level du monsieur.
Le groupe raconte avant tout des histoires, avec une seule règle : ne pas se prendre au sérieux. Pari réussi une fois de plus.

Excellant dans l’art de la dérision musicale de qualité, Kyle Gass prouve encore qu’il est le patron dans son épicerie fine.
Les titres s’enchainent, tous plus ou moins parodiques d’un existant dont je vous laisse la découverte, mais toujours brillamment exécuté, l’ironie en cadeau. Mama’s Ma et Gypsy Scroll II:Toot Of The Valley en sont de parfaits exemples.

Au final ce Thundering Herd est une très bonne galette, à prendre au second degré. Les textes sont décalés et on en attendait pas moins du lascar et de sa bande.
Rendez-vous est pris pour les voir sur scène lors de leur passage imminent dans l’hexagone.


Tracklisting
1. Cakey 04:08
2. Regretta 02:58
3. Bro Code 02:55
4. Hell Or High 03:04
5. Bring Her Back Better 02:55
– Members Only Suite –
    6. Bone 02:30
    7. Uncle Jazz 02:28
    8. Mike Bray (Don’t Drink The Water) 03:42
9. Mama’s Ma 03:47
10. Gypsy Scroll II:Toot Of The Valley 05:02
11. The Best We Could Do (In The Time Allotted) 03:48

 

Related posts

AUDREY HORNE – Waiting For The Night (live)

Stephan Birlouez

HEADCHARGER – Hexagram

Stephan Birlouez

SHAMAN’S HARVEST – Red Hands Black Deeds

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.