Among The Living
Chronique Album

THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA – Amber Galactic

THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA – Amber Galactic

Sortie le 19 mai 2017 via Nuclear Blast

Björn Strid -Vocals
Sharlee D’ Angelo – Bass
David Andersson – Guitar
Richard Larsson – Keyboards
Jonas Källsbäck – Drums


Tenter l’impossible, c’est précisément ce qu’a fait The Night Flight Orchestra en pondant un petit frère à leurs deux premiers albums Internal Affair et Skyline Whispers, anthologiques s’il en est, et c’est également ce que je m’apprête à faire en tentant de trouver les mots justes pour chroniquer c’est pépite qu’est Amber galactic.

Totalement soufflé il y a quelques années par le premier opus du combo, le parfait Internal affairs et non moins secoué par Skyline Whisper 3 ans plus tard, ne me languissais d’un troisième opus pouvant plus que largement justifier le passage des Suédois dans notre hexagone. Lorsque l’on sait que Soilwork semble s’être réconcilié avec nous depuis The living infinite et que de son côté Sharlee D’Angelo viens nous rendre très souvent visite depuis 15 ans avec Arch Enemy, le pronostic n’a rien d’hasardeux…
Quoiqu’il en soit coté tournée, ce troisième opus, Amber Galactic, n’est en rien moins qualitatif que ces grands frère et offre des sonorités un peu plus kitschouilles 80’s  ce qui est parfait tant le tout est fait avec une maestria insolente !



David se lâche aux solos de guitare dans un registre un peu plus vivant que dans Soilwork, Bjorn quand  lui, reste irréprochable sur les vocalises et Sharlee tabasse sa basse comme le viking qu’il est (même si le jeu mériterait d’être un peu plus groovy et le son un peu plus rond parfois). Homme de l’ombre mais brillant de talent, Sebastian Forslund, second guitariste, percussionniste, choriste, master des platines de mixage  fait un job fabuleux dans les nombreux arrangements de l’album aidé du claviériste Richard Larsson, le tout sur un groove de batterie de Jonas Kallsback.

Dans la veine de Skyline Whisper, ce Amber Galactic est bien parti pour nous faire décoller vers les étoiles du rock mainstream de la fin des années 70 et du début des années 80.

AMEN !


Related posts

DOKKEN – Broken Bones

Stephan Birlouez

DogNStyle – Only Stronger

Stephan Birlouez

TIDES FROM NEBULA – Safeheaven

Byclown

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X