Among The Living
Chroniques Albums

THE UNITY – The Unity

THE UNITY – The Unity


Sortie le 5 Mai 2017

Gianba Manenti (vocals)
Michael Ehre (drums)
Henjo Richter (guitars)
Stef E (guitar)
Jogi Sweers (bass)
Sascha Onnen (keyboards)


THE UNITY se veut être la passerelle entre un Hard Rock classique est le Métal Mélodique au sens large. Né sous l’impulsion de Michael Ehre et Henjo Richter, tous deux membres de GAMMA RAY, le projet est simple et alléchant sur le papier tant la qualité des musiciens qui composent le combo est établie. Qu’en est-il dans la vraie vie ?

J’avoue avoir était séduit par le projet, tant sur le papier que par l’écoute de l’opus. Certes les gus ne révolutionnent pas le genre. On peut même dire qu’ils n’en créent pas un, mais le sujet est autre au final.
En proposant un concept musical qui leur tenait à cœur, Ehre et Richter nous délivrent ici un premier opus posé et bien fait, aux variations intéressantes et à la production parfaite.
Si je devais situer le style de ce The Unity, je dirais qu’il se positionne entre du GAMMA RAY (forcément) et du PRETTY MAIDS, proposant un Heavy Métal aérien remarquablement bien servi par la paire de guitaristes que sont Richter et Stef E, le tout sublimé par la voix de Gianba Manenti.
D’entrée de jeu THE UNITY frappe fort, avec un Rise and Fall cognant dès la première mesure, le tout tempéré par la voix de Gianba. La basse de Jogi Sweers se fait bien entendre, parfaitement en concordance avec les claviers de Sascha Onnen. On sent déjà que les guitares vont avoir la part belle sur cet opus, et la paire Michael Ehre / Stef E  ne se fait pas prier pour se lâcher en envolées plutôt superbes.


the unity


Avec No More Lies (c’est bien dans l’air du temps), on saisit un peu mieux le concept, avec ce mélange de heavy bien couillu agrémenté d’une couche de chantilly montée par Gianba Manenti et les claviers aériens de Sascha Onnen. Ajoutez à cela un chorus catchy et des guitares alternant riffs acérés a d’autres très aériens, et vous avez la recette gagnante.
Mais attention, THE UNITY ne s’enferme pas dans un style mono forme, comme le prouve ce Firesign à l’accent d’HELLOWEEN sur lequel Manenti pousse sa voix dans des retranchements grave insoupçonnés jusqu’à là.
Avec The Wishing Well, Manenti s’en donne à cœur joie, démonstrant de la qualité de son chant.
The Unity n’est pas exempt de titres  dispensables comme Eden’s Fall par exemple et son côté un peu trop guimauve à mon gout, ou encore ce Redeemer en mal d’inspiration. Mais je chipote, l’ensemble reste malgré cela homogène et pertinent.

Au final une heure d’écoute bien agréable sans trop de faux pas. Pour un premier opus, même si les gus ont de la bouteille, THE UNITY frappe fort et juste. Il est certain qu’il trouvera son public parmi les fans d’épique Heavy Métal en quête de découvertes et  d’une nouvelle approche d’un genre qui n’accouche pas toujours du meilleur. Incontestablement l’essai est réussi.


Rise And Fall 5:26
No More Lies 5:07
God Of Temptation 5:27
Firesign 5:18
Always Just You 6:02
Close To Crazy 3:30
The Wishing Well 5:47
Edens Fall 4:30
Redeemer 4:54
Super Distortion 1:03
Killer Instinct 5:52
Never Forget 5:40


Related posts

VISIONS OF DYSTOPIA – A Nightmare On Dystopian Street

Stephan Birlouez

Ace Frehley – Origins Vol.1

Stephan Birlouez

ANTHRAX – For All Kings

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X