Among The Living
Chroniques Albums

THYRFING – Vanagandr

THYRFING - Vanagandr
THYRFING
Vanagandr

Sortie le 27 aout 2021 via Despotz Records

Jens Rydén – vocals
Patrik Lindgren – guitars
Fredrik Hernborg – guitars
Joakim Kristensson – bass & keyboards
Dennis Ekdahl – drums

 


Pour tous ceux qui apprécient les groupes qui savent maintenir une certaine tradition et continuité dans leur son et leurs thèmes utilisés nous avons THYRFING en matière de  bon viking/black metal à tendance epic. On a aussi bien entendu les fantastiques EINHERJER mais aussi EREB ALTOR ou encore MOONSORROW. Les  suédois officie donc toujours pour notre plus grand plaisir dans leur propre créneau tel un mode de vie et ce depuis 1995. Car il s’agit ici bien plus qu’un simple intérêt historique. Pour rappel le combo a sorti dans le passé trois albums de référence tels que « Valdr Galga« , « Urkraft » et « Vansinnesvisor » publiés respectivement en 1999, 2000 et 2002.

« Vanagandr » est leur huitième album. Il est sorti le 27 août via le label de Stockholm nommé Despotz Records. Dans le roster de ce dernier on retrouve entre autre les excellents Apocalypse Orchestra, Cruachan, Nightrage mais aussi Crucified Barbara. Son label a pour mission aussi de rééditer ses quatre premiers albums. 

A la gloire d’Odin

Au départ ce fut un projet des membres du groupe de Black Metal intitulé Pantheon composé de Patrick Lindgren aux guitares et Jocke Kristensson à la batterie. Huit années séparent cet opus de son prédécesseur « De ödeslösa« . Ce dernier sortait à l’époque cinq années après « Hels vite« . Depuis quelque temps cela leur prend plus de temps entre chaque album. Pour autant la qualité est au rendez-vous alors nous ne pouvons que nous réjouir à l’idée de déguster cette nouvelle offrande des vikings.
La formation a eu l’occasion de participer à des festivals reconnus tels que Månegarm Open Air, Meh Stuff Winter en Suisse avec Moonsorrow et Dismember histoire de se rappeler qu’ils jouent aussi live quand l’occasion se présente. Parlons maintenant musique en studio. L’ouverture de ce nouvel album s’effectue avec « Döp dem I eld » qui nous met directement dans l’ambiance d’un assaut sonore en bonne et due règle. Leur viking metal se veut agressif et frontal tout en sachant distiller des mélodies. Les thèmes concernent donc les vikings et la mythologie nordique et tout ce qui fait référence à la gloire d’Odin donc.


THYRFING


 

Toutes les pistes sont vraiment fortes. 

 
« Undergangens länkar » propose des riffs profonds et intenses. Le tempo est rapide et on sent à ce sujet que la  vélocité met en avant un côté bien agressif. « Rötter » met en scène un violon très bien incorporé et la puissance cette piste est bien réelle. Le tempo est plus traditionnel peut-on dire sans trop d’accélérations. La majestuosité de l’apport du violon est un vrai bonus.

« Träldomsord » est une composition remplie de blast beats. L’atmosphère y est sombre au demeurant. La traduction de cette composition peut être la suivante : paroles d’esclavage. Elle traite du thème de  la liberté. « Hag och minne » démarre avec une intro en version pagan empreinte de mysticisme. C’est un très beau morceau au demeurant. Jens Ryden (ex-Naglfar) remplace Thomas Väänänen en tant que vocaliste depuis déjà 2007. Et on peut dire tout bonnement qu’il assure son rôle à merveille. Une vraie puissance émane de sa part tout comme une âme. Thyrfing chante de plus en suédois ce qui s’apparenter à une volonté de s’approcher au plus près des normes. Le final intervient avec « Jordafärd » agrémenté de chœurs féminins du plus bel effet et d’instinct on remet l’album au début car toutes les pistes sont vraiment fortes. 

On peut espérer que ce nouvel album va concrétiser un vrai retour sur les devants de la scène. THYRFING devrait jouer en concert au printemps. Car nulle doute que cet opus est bel et bien conçu pour être défendu sur les planches devant leurs fans. En outre il est bon de se souvenir que c’est l’un des premiers à avoir joué ce type de musique aux côtés d’Enslaved et en référence à Bathory bien sûr. En attendant vous pouvez vous le procurer sans aucune hésitation. Cet album est un petit bijou tout bonnement.


Tracklist
Döp dem i eld
Undergangens länkar
Rötter
Fredlös
Järnhand
Hag och minne
Träldomsord

Jordafärd


Related posts

Goat Blood Fetish – Annihilation of a Priest

Lionel 666

BYSSHE – Forever in the Eye of Change

Stephan Birlouez

KID ROCK – Rebel Soul

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.