Among The Living
Chronique Album

Ulvånd – The Origins (EP)

Ulvånd – The Origins (EP)
Ulvånd – The Origins (EP)

Bérangère Ketschker : chant
Serge Courties (auteur) : chant, basse
Wilfried Rabin (compositeur) : programmation, guitares

Premier EP pour les toulousains d’ULVAND avec The Origins, aux racines profondément plongées dans un metal sombre fleuretant parfois avec le Death.
Trio né des cendres de LEIDEN et IN LUPUS PACIS, ULVAND poursuit le voyage dans les contrées où règnent les loups, nous livrant 6 compositions rythmées au gré des alternances de chant clair et growlé.
L’ouverture sur Human Zoo fait une très bonne impression. Massive et quasiment mystique, on plonge facilement dans l’univers du groupe, avec des passages aériens portés par la voix cristalline de Bérangère Ketschker qui tranche avec celle de Serge Courties. A noter ici qu’il n’y a pas de batteur, rôle dévolu à une boîte à rythme, ce qui donne cette impression de froideur et de linéarité de la section rythmique à mon sens.
Et c’est ce qui va me « déranger » sur The Origins. L’approche musicale du trio est résolument moderne mais laisse une impression de lissage qui fait basculer l’ensemble dans une sorte d’apathie qui nuit vraiment aux compos.


Ulvånd – The Origins (EP)


Cela peut paraître dur comme jugement, mais l’impression générale que j’ai ressentie à l’écoute de The Origins c’est que les compositions sont « éteintes ». La voix de Bérangère Ketschker n’est pas étrangère à cette impression. Cristalline et linéaire, elle aplanie un peu l’ensemble. Une petite variante sympa avec Una Vida qui vient clore le méfait en espagnol.
A noter que l’artwork de l’album est vraiment superbe, décrivant la passerelle entre le monde ancien et le monde moderne.
Bien que perfectible, The Origins est de bonne facture et l’approche musicale d’ULVAND intéressante bien que manquant un peu de relief sur l’ensemble. Ce premier essai est prometteur, il ne leur manque plus que le grain de folie, d’insolence qui va bien pour être au top.


Related posts

EVENLINE – In Tenebris

Fabien Leroy

ZEAL AND ARDOR – Devil is Fine

Stephan Birlouez

Prophetic Scourge – Calvary

Hijo Hito

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.