Among The Living
Chroniques Albums

VIRGIN STEELE – Nocturnes of Hellfire & Damnation

VIRGIN STEELE nous livre ici une galette intéressante à plus d’un titre. Anachronique et riche, cet opus a la proue robuste capable d’affronter à la fois les eaux tumultueuses d’un heavy métal old school que celles périlleuses qu’un rock progressif et épique impose.


 

virgin steele


 

Nocturnes of Hellfire & Damnation signe là un retour aux affaires d’un groupe à la carrière aussi longue que compliquée. Cinq ans après The Black Light Bacchanalia, David DeFeis et sa bande reviennent avec un excellent album sous le coude. La ligne directrice des thèmes abordés avec ce nouveau méfait ne change pas radicalement des autres opus du groupe. Œuvrant toujours dans le mysticisme, VIRGIN STEELE fait des relations entre les hommes et leurs entités un cheval de bataille philosophique, débordant naturellement sur les connections entre les individus.

Musicalement, l’album est remarquablement bien produit. Les compositions sont solides et bien en place. A la première écoute, Nocturnes of Hellfire & Damnation semble résolument ancré dans les 80’s. Mais en y prêtant bien l’oreille, nombre de subtilités nichées au sein des compositions vous exciteront les cages à miel. Inévitablement cet opus doit s’apprivoiser, au même titre que les montées dans les aigües du sieur DeFeis. Pour faire court il faut faire un effort, mais la récompense vaut la peine.

 


 

virgin steele


 

Quelques pépites valent à elles seules ce domptage. The Plague and The Fire par exemple : lyrique et esthétique, mariant un thème sombre à un heavy savoureux. Hymns To Damnation signe une ballade sombre et empreinte de mélancolie, sur laquelle DeFeis excelle. Dans le même registre Fallen Angels, en final de l’opus, vient vous titiller la corde sensible avec ses saupoudrages de violons et les envolées savoureuses de Pursino. Le Zeppelinien Demolition Queen est un ravissement où DeFeis titille des intonations à la Plant.

Je vous laisse découvrir les rythmiques assassines des titres comme We Disappear et Persephone, qui démontrent à elles seules le talent de composition d’un David DeFeis toujours aussi inspiré.
Luzifers Hammer, qui ouvre la galette avec son rythme effréné teinté de pianos, couplé à un refrain catchy, donne le ton d’un méfait qui sonne presque comme un concept album.

Joshua Block fait une fois de plus des merveilles à la basse, doublé par des samples de batterie (en remplacement de  Frank Gilchriest qui a quitté le groupe en juin dernier), pour former une rythmique redoutablement efficace. Edward Pursino, quant à lui, n’est pas en reste et nous délivre des parties de 6 cordes justes et au top.

Comme vous l’aurez compris, à la fois nerveux et lyrique, ce Nocturnes of Hellfire & Damnation m’aura enivré. Résolument Old School, VIRGIN STEELE prouve avec cet album que l’on peut être d’actualité sans pour autant faire d’infidélités à ses terres d’origines. On retrouve ce qu’un  Queensrÿche a pu produire de meilleur à une certaine époque, avec des compositions dignes de ce qu’un Jon Oliva (SAVATAGE, TRANS-SIBERIAN ORCHESTRA,…) aurait pu écrire. Rajoutez y une touche de MANOWAR et vous aurez une vue (qui peut paraitre réductrice je vous le concède) de l’affaire.

Les ricains ont mis autant de classe dans la composition des titres de cet opus que dans son artwork. Il est en effet proposé sous trois formes différentes histoire de combler les plus exigeants des fans. Une édition simple (chroniquée ici même), une augmentée en deux CD avec pas moins de 15 titres supplémentaires, et une édition double Vinyle avec son CD. Le tout avec une pochette différente pour chaque édition. Si, tout comme moi, vous êtes fan de chose bien faite au doux parfum d’antan (et non suranné) alors jetez-vous sur cet album. Pour les autres, il est plus que temps de vous y mettre !


 

 Les 3 pochettes proposées. Virgin2

Related posts

THE KYLE GASS BAND – Thundering Herd

Stephan Birlouez

WNTRHLTR – Deu.Ils

JUDAS PRIEST – Firepower

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.