Among The Living
Chronique Album

YOTH IRIA – Under His Sway

YOTH IRIA - Under His Sway

YOTH IRIAUnder His Sway (EP)

Sortie le 10 mars 2020
Label : Repulsive Echo

Jim Mutilator : basse
Magus : chant
George Emannuel : guitare
John Maelstrom : batterie
John Patsouris : claviers

 


Qui se cache donc derrière cette mystérieuse entité qu’est Yoth Iria ? D’emblée on peut s’apercevoir sur l’objet que le label qui le distribue est Repulsive Echo Records. Le nom de Cult Never Dies apparaît aussi au dos du CD et à l’intérieur.
Ce sont donc deux structures qui ont permis au groupe de lancer cette galette. D’ailleurs on peut s’apercevoir sur le côté du CD qu’il s’agit de la première production de CND. L’instigateur du projet se nomme Jim MutilatorJim était co-fondateur et bassiste de Rotting Christ en 1985 (en tant qu’entité nommé pour l’époque Black Church) puis le nom de Rotting Christ arrive un petit plus tard aux environs de 1987. il officiera au sein du groupe jusqu’en 1996 et en parallèle dans Varathron.  
Jim a aujourd’hui un autre groupe intitulé Medieval Demon. Dans notre cas présent il a formé son propre collectif Yoth Iria avec un ancien collègue de Rotting Christ : Morbid/Magus le fondateur de Necromantia et issu de Thou Art Lord. Une vraie gestion du temps que de s’occuper de deux groupes quand on y songe un peu. Mutilator écrit par ailleurs pour Medieval Demon.
Pour Yoth Iria toute la musique et les paroles sont publiés par lui le créateur du combo. George Emmanuel de Lucifer Child et ex-guitariste de Rotting Christ joue les parties de guitare et Magus Vampyr Daoloth réside au chant. Le batteur John Maelstrom a été membre d’Ectoplasma, Embrace of thorns et Thou Art Lord. Pour les claviers Jim fit appel à son frère John. Pour la petite histoire le nom du groupe avait été utilisé dans les lyrics de “Thy Mighty Contract” de Rotting Christ sur la chanson “The Fourth Knight Of Revelation“. C’est un nom bien mystique au demeurant. 

Rétrospectivement parlant ce projet a commencé en 2005 doucement mais sûrement. Durant toutes ces années le créateur de l’entité présente a composé plein de morceaux. Cela peut s’apparenter à un rapprochement direct avec des albums de la trempe de “Non Serviam” et “Thy Mighty Contact“. Et cela peut aussi être considéré comme la suite de “Triarchy of the lost lovers” de Rotting Christ


YOTH IRIA - Under His Sway


C’est donc bien dans la tradition et la continuité de “Triarchy of the lost lovers“que s’inscrit ce mini album. Car c’est visiblement le CD préféré de Rotting Christ pour Jim Mutilator
L’EP a été enregistré au Pentagram studio. Il compte trois morceaux au total.  “Under His Sways” débute le mini. Il est très old school dans l”esprit et sa mélodie est bien prenante. Ensuite arrive “Sid Ed Djinn” qui est plus mid-templo doté d’une voix féminine typée orientale. Une bien belle vidéo est disponible pour ce morceau. La cover de Rotting Christ, Visions of the dead lovers, s’avère assez proche de la version d’origine et elle clôture cet opus. La thématique de la liberté semble être le maître mot concernant les lyrics. 
En définitive, on retrouve avec grand plaisir l’ambiance typique des productions helléniques du début des années 90. Cette époque où il y avait si peu de groupes de black metal et où la Grèce a joué un rôle majeur dans le développement de celle-ci. Le CD a été édité à 300 exemplaires par Cult Never Dies et ils sont donc numérotés à l’intérieur. Un petit mot sur la pochette pour dire qu’elle est plutôt réussie et instaure un climat propice à l’écoute du dit objet.”Uner His Sway” est un moment particulier à découvrir comme un retour aux sources du black metal hellénique du début des années 90.

Related posts

IMMORTAL – Northern Chaos Gods

Yann Windcatcher

GRAVEYARD – Peace

Stephan Birlouez

AGENT FRESCO – Destrier

Byclown

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.