Among The Living
Chroniques Albums

YUGAL – Chaos and Harmony

yugalYUGAL – Chaos and Harmony

Sortie le 28 octobre 2016

Chanteur : Guillaume
Basse : Pierre-Alexandre
Batterie : Kévin
Guitares : Adrien et Alban


Comme l’ annonce le groupe dans sa bio,  » la musique de Yugal » est à la croisée des styles: Death, thrash, et hardcore. L’ album transpire avant tout le hardcore même si le groupe a su dépasser les stéréotypes du style en y intégrant beaucoup d’autres éléments. Les rythmiques sont principalement mid-tempo, le chant est grave et hurlé même si un travail sur différentes harmonies de voix est fait sur l’album. L’élément intéressant entre autres est l’ajout de sonorités et de passages orientaux.
Mais on est loin d’une utilisation intensive et poussée comme chez les israéliens d ‘Orphaned Land, non ici les ambiances sont saupoudrées ici et là pour teinter la musique, voire utilisées en interludes. Dans « heavy mental » par exemple, une mélodie orientale apparait soudainement au milieu d’une structure bien hardcore. L’intro de « From The Day I Will Rise » est par exemple très réussie. Le titre « Lost Mind » est représentatif de l’identité que souhaite créer le groupe, mélange de mélodies acoustiques orientales et de gros riffs mid- tempo. l’album est bien énergique, un morceau comme « Heavy mental » vous donnera envie de headbanger furieusement.


Yugal


Les musiciens ont essayés d’enrichir au maximum les compositions, le jeu du batteur est assez subtil, la basse bien présente et au niveau guitare on retrouve de nombreux soli, harmoniques, arpèges et parties mélodiques qui s’intègrent bien dans l’ensemble. La fin de Dogma avec sa double pédale à fond et ses accords sombres nous emmènent vers le Death metal.
Premier album réussi, le groupe a su tirer son épingle du jeu, en imposant une identité dans un style déja bien écumé. Le concept « Chaos and Harmony » est bien ressenti dans cet album même si le coté chaotique pourrait être poussé un peu plus à son paroxysme. Seul bémol, cet album manque peut-être un peu de folie (blast beats, growls, cassures de rythmes…), ce qui rendrait le concept encore plus dingue mais c’est du bon pour l’avenir.

Related posts

DARK TRANQUILITY – Atoma

Byclown

Voodoo Circle « More Than One Way Home »

Stephan Birlouez

BROKEN WITT REBELS – Broken Witt Rebels

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.