02 Fév

RAZORLIGHT

Le Bataclan Paris 20 h 00 min - 23 h 00 min

L’été 2002 fut une période étrange à East London. C’était l’époque d’avant les réseaux sociaux, bien avant que les salles de concert ne ferment peu à peu. A ce moment-là l’explosion Brit Pop faisait encore des émules, et de nouveaux groups se créaient chaque seconde.
La plupart de ces formations qui ont émergé de ce mouvement créatif mais chaotique ont pour la plupart disparu. Mais Razorlight était différent.
Créé par le chanteur et guitariste Johnny Borrell, leur premier album Up All Night capture l’énergie incendiaire des salles de concert de la scène de East London. Il contient quelques pépites comme Golden Touch et Something Else, qui retranscrivent leur décennie.
Ce fut avec leur second album autotitré que Razorlight fut propulsé au-devant de la scène internationale. Le single In The Morning devint numéro 3 en Grande Bretagne, et America numéro 1. Le groupe fut la tête d’affiche des festivals et tourna dans le monde entier. Johnny fut même en couverture de Vogue ! Leur troisième album, Slipway Fires a engendré des quccès en grande Bretagne et en Europe.
Mais la scène musicale qui a mis feu aux années 2000 s’est consumée elle-même, et s’est transformée en « fourre-tout indie ». Dans une interview débridée pour Vice en 2016, Borrell explique le parti pris inhabituel de Razorlight. La musique pointue se détourne des guitares pour se rapprocher de la dance. Borrell a lui aussi délaissé les guitares pour former un projet solo qui explore le blues, la musique world et le jazz.
Une place vacante a été laissée dans le rock pour une musique ambitieuse, fun et inspirante. C’est pour cela que Razorlight est de retour avec leur nouvel album Olympus Sleeping. Johnny le décrit comme un album « créé dans le simple but de se faire paisir. Cet album est une lettre d’amour à un certain genre de musique – la musique qui a inspiré la formation de nouveaux groupes. ».
Les premiers mots de l’album ne sont pas prononcés par Borrell. Dans l’ouverture Got to let The Good Times Back Into Your Life, nous pouvons entendre Adam Green des Moldy Peaches citer l’adaptation filmique de Aladin…”Genie, c’est moi Aladin, donne-moi un album de Razorlight qui ne craigne pas ».
Puis le groupe joue Got To Let The Good Times… un morceau explosif, pétillant qui donne vie à l’album. Avant même que le morceau ne se termine, nous nous rappelons pourquoi Razorlight est unique. Ce goût unique des mélodies pop, et l’énergie incroyable de la performance que personne ne peut égaler.
Mais l’ironie de l’ouverture d’Aladin symbolize un nouveau depart pour le groupe : de la maturité et de l’intelligence dans le songwriting. Johnny raconte le monde de la musique dans le cynique « Iceman », où les groups jouent dans « les mariages et le Bar Mitzvas ». Il est ensuite question d’hubis (égo) dans Olympus Sleeping. Serait-ce un clin d’œil malicieux aux différentes interventions de Borrell dans la presse ? Pourquoi pas…
Le groove est un autre élément qui différencie la musique de Razorlight. Pour Olympus Sleeping, la session rythmique fut assurée par Martin Chambers à la batterie. Johhny raconte, « J’ai rencontré Martin et j’ai pensé, merde, nous avons copié son style pendant des années, pourquoi pas lui demander de jouer directement ! ».
De tous les changements de formation de Razorlight, celui-ci est de loin le plus audacieux. Le groove se fait sentir à travers l’album, comme un battement de cœur irrésistible.
Le morceau “Carry Yourself” se démarque de par son mélange rythmique impeccable qui aggrippe l’auditeur pour ne jamais le laisser partir. Ce titre est la définition même de l’été.
Olympus Sleeping représente tout ce que nous avons toujours aimé de Razorlight : l’énergie électrique du premier album, le savoir faire pop rock du second, et l’ambition lyrique du troisième.
Laissez vos souvenirs s’envoler et profitez du spectacle que vous propose Razorlight. Il est temps de passer de bons moments à nouveau ! Let the Good Times Back Into your Life !

Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Nous contacter

Among The Living © 2019