On n’est pas peu fiers de notre compatriote Chloé TRUJILLO qui est une femme douce et bien ancrée dans son temps. Elle ne passe pas inaperçue avec ses très longs cheveux blonds et a su s’affirmer en tant qu’artiste après un parcours des plus singuliers.

Navigant entre Paris et Los Angeles, cette talentueuse artiste qui a su attendre le bon moment, est profondément altruiste et trouve toujours du temps pour  les autres. Nous avons donc pu la rencontrer au Hellfest !



chloe trujillo


J’ai l’impression que tu vis un rêve. Est-ce le cas ?

Heu….je pense que ce que l’on voit projeté dans les médias montre une vie facile et jolie. Ce n’est pas faux mais j’ai du me battre pour en arriver là et je continue. Cela n’a pas toujours été facile je t’assure. Je ne me plaint pas évidemment. J’ai surtout une super famille au sein de laquelle chacun d’entre nous a trouvé sa voie. Nous sommes en synergie totale et en cela ma vie est exceptionnelle.

Artiste peintre, musicienne (rock, gypsie deuxième album en préparation) et styliste,  customisation de planche de surf ou de guitares, création de sacs, maillots de bain, peintures ça fait beaucoup pour une seule femme ?

Ça demande de l’organisation mais je ne peux m’arrêter à un seul art. Le dimanche soir je fais le planning de la semaine. Manager la maison, le business et la peinture. Rien n’est laissé au hasard.

Tu n’as pas de temps en temps l’envie de tout plaquer ?

Comme tout le monde. Robert (bassiste de Metallica) est souvent en tournée et je dois faire face à beaucoup de choses. J’ai mes périodes de doute car en tant qu’artiste, je n’ai pas de sécurité de l’emploi. Alors oui, parfois, je me dis que prendre un travail à heures fixes et avec un salaire ce serait bien. Etre artiste est une remise en question permanente mais c’est cela aussi qui est génial.

Beaucoup de gens te suivent et supportent ton travail, c’est un encouragement conséquent pour toi ?

Evidemment, j’ai beaucoup d’encouragements mais c’est vrai aussi que les commentaires désobligeants par rapport à mon statut marital et mon travail peuvent parfois m’être pesants.


Chloé TRUJILLO


Tu as suivi des études scientifiques et artistiques ?

Un Bac C en France (maths/physique) mais comme j’ai toujours été bonne en maths mon père m’a poussé dans cette voie qui, finalement ne me convenait pas.  Alors, je me suis inscrite en art. j’ai toujours fait de l’art à coté depuis mon enfance.

Tu possèdes à présent un créneau artistique affirmé mais à quoi tes créations ressemblaient-elles  avant ?

Ma mère m’a envoyé récemment des peintures que j’avais soumis pour mon dossier au ministère de l’Education à l’époque, ça ressemblait déjà à ce que je fais actuellement. J’ai été surprise de revoir ces dessins, j’y reconnais déjà ma « patte ». Depuis toutes ces années, j’ai eu une longue période d’exploration de moi même. J’ai eu une envie de trouver ma voie mais lorsque tu regardes bien, l’inspiration, mes thèmes de prédilection, les couleurs étaient déjà là, sous jacentes à cette époque.

Est-ce que le fait d’aller habiter à Los Angeles a déclenché quelque chose ?

Oui, car d’une part les enfants ont grandi et cela me laisse plus de temps pour moi. Nous ne partons plus comme avant en tournée avec Metallica. Comparativement avec la France où les gens sont difficiles avec les artistes, ici à LA c’est plus simple. Loin de moi l’idée de dire du mal de la France, mais la réalité est que personne ici ne croit en rien. A LA, on me prend au sérieux, il existe une entité culturelle liée à la ville. Etre artiste c’est un travail. On vénère souvent les anciens sans rechercher les nouveaux.

Te sens-tu porte parole ?

Je me sens plutôt comme quelqu’un qui voudrait influencer les gens et surtout les femmes. Inspirer et motiver les gens. La création de maillots de bain en matière plastique recyclable, la recherche de matières nouvelles me passionne comme par exemple le cuir vegan. L’environnement est un soucis pour moi depuis toujours. Mes enfants sont élevés dans le respect de l’environnement (tri, compost, recyclage).

 

Emmanuelle NEVEU @ AMONG THE LIVING pour Alexandre SABA, M&O Music, Hellfest 2019

Leave a reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Nous contacter

Among The Living © 2019