All-women band atypique et charismatique, Lovebites est plein de projets et ne recule devant rien. A l’occasion de la sortie de leur nouvel opus Clockwork Immortality, entretien avec la guitariste Midori. L’occasion de (re)découvrir un groupe attractif, entre heavy et power metal. 


midori lovebites

 


Votre dernier album, Clockwork Immortality, est sorti le 5 décembre 2018. Que pouvons-nous attendre de ce dernier opus ?

Nous avons suivi la même direction que pour notre album Awakening From Abyss, mais avec plus d’agressivité. Vous pourrez remarquer que chaque personnage que nous incarnons ressort encore plus. Nous sommes un groupe encore plus installé qu’avant. Cet album est le concentré de notre développement et de notre puissance.

Avez-vous l’impression qu’un nouveau tournant ait été empreinté avec cet album, après Awakening From Abyss ? Ou est-ce que votre style reste le même d’un point de vue musical ?

Je dirais que notre style reste le même, car cet album inclut les mêmes éléments de thrash metal, de speed metal mélodique et de power metal. Cependant, nous avons inséré plus de chansons dansantes, composées en mid-tempo. Sans oublier l’écriture de notre toute première balade, ajoutée à Clockwork Immortality pour lui apporter plus de profondeur !

Comment s’est déroulé le processus de création de votre nouvel album ? Etait-ce surtout un travail d’équipe, ou préférez-vous composer de façon individuelle ?

Nous avons commencé à écrire les premières chansons avant la sortie de notre album Battle Against Damnation. Nous avons mis nos idées ensemble, et fait une liste du genre de chansons souhaitées pour notre prochain album. Certaines idées que l’on retrouve dans Clockwork Immortality sont issues de la période des EP. En tant que compositrice et arrangeuse, Mao a parfois fait équipe avec Miyako, avec Miho ou avec Asami. Chaque équipe travaillait avec un producteur pour finir les chansons.

Lorsque le noyau-même des chansons venait à être créé lors des préproductions, nous avons travaillé les arrangements des parties de chacune d’entre nous. Chaque membre du groupe travaille seule sur ses propres arrangements. Cela nous fait très plaisir lorsque nous découvrons les arrangements de chacune d’entre nous. Nous adorons assembler les parties instrumentales entre elles, et découvrir des chansons finalisées très intéressantes.

Votre style est assez proche du power metal, avec des thèmes épiques. Qu’est-ce qui vous inspire durant la composition?

Bien entendu, j’écoute du power metal, mais j’apprécie de nombreux styles de metal différents, comme du death metal mélodique, du thrash metal ou du metal progressif. Je suis parfois même influencée par de la musique différente, comme de la J-pop, du classic rock, ou de la musique populaire. Ce sont ces éléments variés qui se retrouvent mixés dans nos chansons.

En tant que groupe entièrement féminin, que ressentez-vous en travaillant dans le monde du metal, qui se trouve être majoritairement masculin ? Est-ce parfois plus difficile d’être prise au sérieux ? Ou, au contraire, avez-vous le sentiment de toujours vous faire respecter ?

Je n’ai jamais eu le sentiment de ne pas être respectée, ou de ne pas être prise au sérieux avec Lovebites. Comme nous envisageons la musique de façon sérieuse, je sais que c’est ce que ressent notre public. Nous sommes fières d’être des femmes. Nous sommes différentes des groupes entièrement masculins et c’est une bonne chose. Nous sommes puissantes à notre propre manière, et nous faisons de notre mieux pour incarner une image valorisante de la femme.



La majorité de vos paroles sont écrites en anglais. Pourquoi ce choix ? Est-ce dans une volonté d’être comprises par la majorité des pays et de pouvoir jouer de façon internationale ?

Exactement. L’anglais est une langue plus familière pour la majorité des personnes. De plus, les paroles anglophones collent mieux au metal. Nous n’avons pas prévu de chanter en japonais, bien que nous chérissions notre identité japonaise. Certains éléments de la culture nipponne se retrouvent d’ailleurs dans nos chansons et nos titres d’albums, comme notre façon d’envisager la réincarnation.

Le nom de votre groupe est inspiré par la chanson de Halestorm Love Bites and so do I. Est-ce un hommage à Lzzy Hale ? Incarne-t-elle une figure influente pour vous ?

 Je devrais probablement dire qu’il s’agit d’un hommage. Nous avions plusieurs idées de noms de groupe, mais celui-ci semblait être le meilleur. Lovebites nous rappelle que nous aimions alors jouer cette chanson durant nos répétitions. La voix puissante d’Asami collait à la perfection à ce titre. Nous nous sommes donc mises d’accord. Nous partageons toutes un grand respect envers Lzzy Hale, et Halestorm continue d’être spécial pour Lovebites.

Aujourd’hui, quelles sont vos plus grandes influences ? A la fois dans l’univers musical et sous un angle plus large ?

Je suis principalement influencée par ce qui se passe dans le monde d’un point de vue social. N’écrivant pas les paroles, mes opinions personnelles ne sont pas transmises à travers les chansons. Cependant, je suis mentalement influencée par toutes les activités que nous faisons avec le groupe.  

Quels sont les projets à venir de Lovebites pour l’année 2019 ?

Début 2019, nous entamons la tournée Clockwork Immortality au Japon. Nous venons également d’annoncer quelques dates additionnelles pour le mois de mars. Nous n’avons pas encore d’autres projets à annoncer, mais nous commençons déjà à travailler sur des idées pour notre prochain album.  

Quand revenez-vous à Paris ? 

Ce n’est pas encore décidé, mais nous adorerions revenir en 2019. Nous n’avons pas eu le temps de rester à Paris lors de notre dernier passage. Durant notre dernière tournée européenne en novembre 2018, nous ne sommes même pas restées 24 heures ! Nous n’avons pas eu le temps de voir l’Arc de Triomphe, ni de goûter à la cuisine française. Nous aimerions beaucoup avoir l’opportunité de rester plus longtemps la prochaine fois.

Un dernier mot pour vos fans français ?

Pendant notre dernière tournée, nous sommes venues jouer en France pour la première fois. J’ai adoré le public, plein de fans enthousiastes qui chantaient avec nous ! Nous sommes tellement reconnaissantes pour votre soutien. Nous ne pouvons pas attendre de revenir jouer en France à nouveau !


Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Nous contacter

Among The Living © 2019