Among The Living
Interview

Entretien avec Tatiana Shmailyuk, la frontlady charismatique de JINJER

La rédaction d’Among The Living s’est entretenue par email avec Tatiana Shmailyuk, la frontlady charismatique de Jinjer que l’on ne présente plus. Entre frustration liée aux restrictions mondiales et élan d’inspiration en pleine pandémie, la chanteuse ne se laisse pas abattre… (English Below)


Jinjer


Le nouvel album de Jinjer, Alive In Melbourne, vient de sortir le 20 novembre 2020. Pourquoi ce choix de soudain réaliser un album live ?

Et bien, c’est la conséquence directe du covid.  Lorsque nous avons joué à Melbourne, le tourneur local avait filmé le show. Une fois que la pandémie a frappé, c’était évident qu’il n’allait pas s’agir de quelques semaines sans tournée… Eugene, notre bassiste, a tout fait pour que la vidéo de Melbourne soit finalisée. C’était très important pour nous de pouvoir envoyer un message positif à nos fans, ainsi qu’à nous-mêmes : il y aura de meilleurs jours à venir. Ce qui ne devait être qu’une simple vidéo est, de fil en aiguille, devenue notre tout premier album live !

Ce concert à Melbourne était l’un des derniers shows de Jinjer avant le confinement mondial… Quel est ton souvenir le plus marquant de ce live ?

Probablement l’intensité du public, et le fait de ressentir tout cet amour venant de tout le monde ce soir-là. Melbourne et le reste de l’Australie sont incroyables !

Tu es parvenue à sortir le clip vidéo de la chanson The Prophecy, qui a été perçu comme un vrai cadeau pour les fans de Jinjer. Qu’est-ce que cela signifie pour toi de pouvoir continuer à sortir du contenu créatif durant cette période étrange ?

C’est un sentiment très positif… En fait, nous ne nous sommes pas arrêtés de créer depuis le début du confinement ! Nous avons fait des collaborations sur des covers, des vidéos de chant en une seule prise, des enregistrements de concerts non officiels… Et même une vidéo tournée avec des Lego ! 

Le clip a été enregistré dans un studio en Ukraine. As-tu pensé à faire des enregistrements à domicile durant le confinement ? 

La vidéo The Prophecy a été filmée en septembre, dans notre espace de répétition qui s’appelle Bright Sound Studio à Kiev. De nombreux copains, ainsi que d’autres groupes avec qui nous sommes amis, étaient présents ! Même quelques fans chanceux ont pu venir… C’était une expérience très amusante ! Nous n’avons pas vraiment pensé à organiser des enregistrements à la maison via Zoom… Jinjer est un groupe qui a la chance d’avoir assez de contenu pour ne pas avoir eu besoin de ça. Cependant, nous avons tout de même réalisé des covers de Nirvana et Sepultura, dans une ambiance confinement !

Plus que jamais, le style musical de Jinjer reste unique et ne rentre pas dans une case. Quelles sont tes influences personnelles actuelles que nous pouvons retrouver dans tes dernières chansons ?

Eh bien, tu n’as pas encore écouté nos toutes dernières chansons, donc je ne peux pas te dire quel est leur style ! Je dirais que j’écris mes paroles en fonction de la composition de la chanson, de l’humeur qui s’en dégage et de mon état d’esprit du moment. Parfois c’est assez personnel, et à d’autres moments c’est plus social, ça dépend.


Jinjer alive in melbourne


Comment te sens-tu en tant qu’artiste, face à la pandémie de coronavirus qui contrôle la planète entière ? En tant que musicienne, est-ce que tu ressens surtout de la frustration de ne pas pouvoir te produire en live pendant des mois, ou est-ce que tu éprouves un besoin de créer quoi qu’il arrive ?

Bien sûr que la situation est horrible ! Il s’agit de nos métiers, et nous vivons de la scène… Imagine un peu que quelqu’un te dise que tu ne peux plus travailler, faire ce que tu aimes et ce qui te rapportes de quoi payer tes factures, sans même pouvoir te dire quand tu pourras travailler à nouveau ! Heureusement, nous avons réagi rapidement. Toute l’énergie que nous utilisons habituellement au service des tournées a été investie dans la création de nouveaux contenus et chansons. Je pense que de nombreux groupes ne font que se plaindre de la situation, disant à quel point le covid a détruit leurs projets de live et de tournées, sans même imaginer se la fermer et travailler dur sur d’autres façons de créer du contenu… Mais je suis hors-sujet. Donc oui, les huit derniers mois ont été nuls !

Lorsque la situation mondiale va redevenir normale, quels sont les projets que tu aimerais mettre en œuvre ?

Nous avons prévu de sortir l’intégralité de la vidéo Alive In Melbourne, et nous ferons aussi des clips pour le reste de l’album Macro. Un album et neuf singles… Combien de groupes peuvent dire ça ? Pas beaucoup… Comme je l’ai dit auparavant, nous restons occupés avec la création de nouveaux contenus.

Jinjer a déjà une tournée mondiale prévue pour 2021… Qu’est-ce que cela signifie pour toi de pouvoir continuer à jouer, peu importe les circonstances ?

Tous les shows de 2020 ont été reportés à 2021, et la seule chose que nous pouvons faire est espérer qu’ils puissent se dérouler. Si ce n’est pas le cas, nous avons déjà élaboré un plan B. C’est vraiment épuisant de devoir planifier des événements un an à l’avance, sans savoir s’ils vont pouvoir se produire ou pas… Sinon, nous avons envisagé de faire notre propre concert en visio, c’est en projet…

Pour finir sur une note positive et pleine d’espoir, y a-t-il un message spécifique que tu aimerais transmettre à tes fans du monde entier ? 

Restez positifs, et souvenez-vous que des jours meilleurs vont arriver ! Jinjer l’a dit !

 
English Below
 
Your first live album release called Alive in Melbourne will be released on November 20, 2020. Why this choice of suddenly making a live record?
 
>>> well, it is a direct result of Covid … when we played Melbourne the local promoter had the show filmed and once the Pandemic struck and was clear that it would not just be a few weeks off – our bassist Eugene really pushed hard to get the Melbourne video done and felt it was very important to send a positive message to our fans and to ourselves – that there were and are better days to come …originally it was only a video release but a lot of things happened and it just became our very first live album!
 
This gig in Melbourne was one of the last concerts before the worldwide lockdown. What is your strongest memory of it?
 
>>> probably the intensity of the crowd and just feeling so much love from everyone that night. Melbourne and the rest of Australia are amazing!
 
You managed to release the music video for the song called The Prophecy, which was seen as a true present for your fans. What does it mean to you to still be able to release creative material during this strange time period?
 
>>> its a good feeling … but we‘ve actually been creating and pushing content out since the lockdown began! From playthroughs to cover collaborations, to vocal one takes, live bootlegs, lego fan videos … and now Alive In Melbourne! 
 
You recorded the video in a studio in Ukraine. Did you think about home recording during lockdown, or was it not an option for you?
 

>>> The Prophecy video was filmed in September at our rehearsal space Bright Sound Studio in Kyiv. Lots of friends, befriended bands were there! Even some lucky fans snuck in haha … It was a lot of fun! We never really thought about doing home recordings on Zoom… JINJER is lucky enough to have so much content that I supposed we didn‘t feel like we needed to. Although we did do a Nirvana and Sepulture covers and those were lockdown style …


jinjer


More than ever, the musical style of Jinjer remains unique and can’t fit in a box. What are your current personal influences that can possibly be found in your latest songs? (musical and artistic influences, as well as society issues, various feelings about your personal life, etc)
 
>>> Well you haven’t heard any of our new songs so I can’t tell you what they sound like yet! Haha … but I will say that I write my lyrics depending on the song, the mood of the song and my mood … whether its personal or social really depends on that. 
 
With the coronavirus pandemic currently holding the whole planet under lockdown policies, how does it make you feel as an artist? As a musician, did you mostly experience frustration of not being able to perform live for months, or did you feel an urge to create and play, no matter what?
 
>>> Of course its horrible man! This is our jobs and we live from this … just imagine someone saying you can‘t work and do what you love and what you do to pay your bills, and they can‘t tell you when you can work again? Luckily we reacted quickly and all the energy we normally used for touring we now use for content … and song writing. I think that lots of bands just complain about how much Covid has destroyed their livelihood but didnt even think about shutting up and working hard on their other revenue streams … but I am getting of topic. Yes – the last 8 months sucks!
 
When the world situation will return to its normal course, what upcoming projects would you like to bring to life? Any music video filming and release?
 
>>> Yes we will release the full Alive In Melbourne video, and we will do videos for the rest of the Marco album! 1 album – 9 singles … how many bands can say this? Not many! Like I said before- we are keeping busy with content now …
 
You already have a world tour booked for the end of 2020 and 2021, and you currently play lots of livestreams. What does it mean to you to be able to play, no matter the circumstances?
 
>>> Well all shows in 2020 will be moved to 2021 and all we can do is hope those shows actually happen. If not we have some Plan B tours planned as well. It‘s very exhausting trying to plan things a year in advance without knowing if they will happen or not … regarding livestreams – we have not done any yet! We participated in the Aztech Meclan Metal Fest (Mexico) but we debuted an aftermovie from our Macro Over Latin America Tour that was cut short in March … we have been toying around with doing our own live stream but if and when we do it it will not be for awhile …
 
To end with hope and positivity, is there a specific message you would like to share with your worldwide fans?
 
>>> Stay positive and remember that better days are coming! JINJER SAID SO!!

Related posts

Entretien avec Renato, chanteur du groupe FLAYED

Stephan Birlouez

Entretien avec Lolo guitariste de I MACHINE.

Stephan Birlouez

Entretien avec Harvey, guitariste du groupe Forest In Blood

Emmanuelle Neveu

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X