Among The Living
Interview

Interview de Christophe Bourry fondateur et organisateur du FuriosFest.

 Lors du FURIOSTFEST nous nous sommes entretenu avec Christophe BOURRY, patron du festival. 

FuriosFest

Christophe, comment t’est venue l’idée de monter ce festival dans la ville de St Flour ?

  • C’est un projet que j’avais en tête depuis 10 ans mais je n’avais jamais eu le temps de m’y attaquer véritablement. Lorsque tout s’est arrêté avec le covid j’ai pu y travailler, monter mon réseau avec les conseils de Philippe Courtois (Misanthrope) un ami de la famille et programmer la première édition en 2021. Tout s’est fait assez facilement et j’ai bénéficié dès le début de l’appui de la municipalité.

Lors d’un échange précédent tu m’avais dit avoir également reçu des conseils de la part de l’organisation du Hellfest.

  • Oui, Yoan Le Nevé et Alex Rebecq m’ont donné des conseils pour l’organisation qui m’ont été d’une grande aide.

Un bilan de la premier édition.

  • On voulait faire 250 entrées et on en a fait 414 donc c’est un bilan très positif. On avait bénéficié du soutient de Julien Truchan de Benighted qui était le parrain de l’édition et nous a donné un gros coup de pouce notamment sur les réseau sociaux.

Et pour cette année ?

  • Le but pour cette année est de pérenniser le festival avec pour objectif 500 billets. Avant l’ouverture des portes on en est déjà à 300 tickets en préventes. On a bénéficié d’un engouement immédiat localement, la municipalité nous met à disposition les infrastructures et nous avons également des aides de la communauté de commune et du département ainsi que de 2 mécènes. Je dois dire que je vis un rêve éveillé, à peine quelques petits couacs, mais sinon tout se passe bien. J’ai une équipe de 40 bénévoles à mes côtés, dont 90% qui n’écoute pas de metal mais qui ont adoré l’ambiance de l’année dernière et ont rempilé. C’est top !

Comment vois tu l’avenir du festival ?

  • L’édition de l’année prochaine se fera sur 2 jours les 25 et 26 aout, peut être en plein air. On a déjà des groupes de signer et il faudra penser à une scène plus grande avec backstage !

Voilà qui est prometteur ! Je te laisse le mot de la fin.

  • Venez dans le Cantal !

Il faut souligner l’organisation impeccable du festival avec un son réglé aux petits oignons, des lights plus que correctes, un staff des plus agréables à tous les niveaux, de bonnes bières, 3 stands de restauration et un petit market, le tout dans une bonne humeur générale.

On attend déjà avec impatience la 3eme édition !

Related posts

Rencontre avec Boban Milunovic des MetalDays.

Aure Briand Lyard

Interview Heilung – Hellfest 2022

Isabelle Tasset

Entretien avec Chris et Geoff de DREAMCATCHER

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.