Among The Living
Live Report

Hannah Williams And The Affirmations – Le New Morning mardi 5 octobre 2021

Hannah Williams And The Affirmations – Le New Morning

Mardi 5 octobre 2021 

La vie reprend, masquée, testée, vaccinée, anti-vaccinée. Et les concerts de reprendre doucement, les salles de réouvrir. Ici, le New Morning, jauge réduite, pass sanitaire demandé. La vie reprend donc, avec quelques contraintes, son lot d’inquiétude légitime quant à la suite. Mais avec un public prêt à vivre l’instant présent et des groupes avides de scène. Comme les anglais d’Hannah Williams And The Affirmations. Et pour être avides, ils le sont forcément, nous y reviendrons car entre Covid et Brexit, tourner en Union Européenne n’est plus si simple.



La qualité est toujours là.

21H00, le concert démarre. Pas de première partie mais un concert avec une pause au milieu.

Sinner ‘ ouvre le bal, titre pour lequel le public doit être attentif, le morceau démarrant doucement pour progresser par palier vers une belle intensité.

La scène est habillée de tapis, Hannah Williams est toujours pieds nus. Voici pour les choses qui ne changent pas en plus de cette atmosphère « club » propre à la salle.

La tenture flanquée du logo du New Morning n’est plus. Mais surtout ce qui frappe en ce début de concert, c’est l’absence des choristes Victoria Klewin et Hannah Nicholson tout comme l’absence des cuivres, Tom Taylor et Liam Treasure. Adam Newton n’œuvre plus à la basse non plus. Il est remplacé par Chris Axe. Formation resserrée donc, liée a priori aux bouleversements que Brexit et Covid ont provoqué. Hannah Williams And The Affirmations se présentera donc désormais dans cette configuration. Il ne s’agit pas seulement d’une formation pour cette tournée française.

Hannah précise sa joie d’être de retour, qu’il s’agit là de leur premier concert dans l’Union Européenne après le Brexit. La chanteuse s’exprime plusieurs fois à ce propos et clairement cette nouvelle donne géopolitique ne lui convient pas du tout.



La soirée continue avec son lot de surprises comme le groupe joue deux nouveaux titres, ‘Treading Water’ et ‘Hurricane Fires’. Plus doux, plus posés, ils caressent agréablement les sens d’un public qui les accueille vraiment bien

La chanteuse s’amuse en précisant que cela doit être la troisième fois qu’ils testent des nouveautés au New Morning. La salle de la Rue des Petites Ecuries serait-elle un laboratoire d’expérimentations anglaises ?

Après avoir joué un titre de l’ancienne formation des Tastemakers, les anglais récidivent avec un nouveau titre. Qui passe aussi très bien. Ces nouveautés font dresser l’oreille, donnent vraiment envie de pouvoir les écouter à tête reposée afin de vérifier si la première bonne impression perdure. Une chose est sûre, ils ne cassent pas le rythme de la soirée ni ne déroutent le public qui, sans forcément être nombreux, est très réceptif !

James Graham délaissera même son clavier pour prendre la guitare ! Décidément, cette soirée est pleine de surprises.

Hannah communique, pêchue et souriante comme à son habitude, charismatique avec cette propension à établir le bon contact avec le public. Public qui a le droit à une pause après quarante-cinq minutes de cette première salve.

Hannah Williams And The Affirmations Une soul délicieuse.

Arrêtons-nous un instant sur ces fans justement qui présentent une mixité homme femme intéressante et qui sont adultes en âge mais pas trop.

Vers 22H05, le groupe revient. Hannah et sa nouvelle robe reçoivent une belle acclamation de la salle. La chanteuse arborait une robe noire flanquée de grosses fleurs colorées en début de concert, elle revient avec une robe plus scintillante pour cette nouvelle partie qui démarre sur l’instrumental ‘7 A.M To Séville’. Entre le solo de guitare, l’apparition de Thierry Lemaitre pour un solo de saxo et le solo de clavier de James, ce titre atteint une superbe intensité. Magnifique ! La réaction de la salle est très claire : le New Morning apprécie ! L’enchaînement avec ‘The Only Way Out Is Through’ et sa basse qui claque est de toute beauté. La soirée atteint un nouveau palier. Quelle interprétation !

‘Fill The Void’ est un nouveau titre…à nouveau. Les anglais aiment donc le risque puisque ces nouveaux titres ont été vraiment nombreux ce soir. Pas dans leur idée de se reposer sur leurs lauriers manifestement. Et c’est tant mieux car non seulement ces inédits paraissent très intéressants lors de cette découverte mais cela permet aussi aux fans qui les auraient vu plusieurs fois de ne pas se lasser avec un groupe qui proposerait toujours le même concert. Vu la réaction du public, les anglais doivent se dire que leur pari est réussi. Les fans n’ont pas décroché, sont toujours bien actifs comme le montrent leurs réactions sur ‘Please Be Good To Me’ ou encore sur ’50 Feet Woman’, gros moment de ce concert qui voit les fans danser. Bel échange d’énergie entre la salle et la scène !



Le concert se serait terminé sur un nouveau titre ‘Lover, Don’t Change Me’, introduit par Hannah pour préciser combien ce morceau lui tient à cœur, si la ferveur de la salle n’avait pas incité les anglais à en rajouter un petit peu. Et quel « petit peu » avec ‘Dazed And confused’, la superbe reprise de Led Zeppelin !

Le groupe restera longtemps après le concert, au stand merchandising, dans la salle, pour échanger avec les fans. Bel esprit.

Les spectateurs qui découvraient la formation ce soir ont vu un groupe en forme, délivrant une soul délicieuse, avec une qualité de son appréciable et avec tous les ingrédients d’un excellent concert qui décoiffe : intensité, humour, charisme, interprétation splendide, des musiciens tout sourire !

Les spectateurs qui ont connu la formation avec chœurs et section cuivre peuvent se dire plusieurs choses. Regretter évidemment cette absence qui magnifie indéniablement la proposition des anglais. L’apparition du saxo sur ‘7 A.M To Seville’ le confirme d’ailleurs. Toutefois, ils peuvent aussi se réjouir que la formation soit toujours bien là, se soit renouvelée peut-être malgré elle certes, et que sous cette autre forme, elle offre toujours autant de plaisir et d’émotions sur scène.

Quelle que soit la configuration du combo, la qualité est toujours là. Cela doit être ça le talent !


Setlist

Sinner
Calling Me Back
Hourglass
Treading Water
Hurricane Fires
I’m A Good Woman
Set The Whole Things On Fire
Late Nights And HeartBreak
———–
7 AM To Seville
The Only Way Out Is Through
Tablecloth
Fill The Void
Tell It Like It Is
I Feel It
Please Be Good To Me
50 Foot Woman
Lover, Don’t Change Me
———–
Dazed and Confused (reprise de Led Zeppelin)

Related posts

PROFANATICA – ROTTING CHRIST – WATAIN

Isabelle Tasset

THE DARKNESS – The River 68’s @ Le Divan du Monde 18/01/2016

Stephan Birlouez

Les Tambours du Bronx – ACYL – La Machine du Moulin Rouge – Paris

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X