Among The Living
Live Report

THERION – MIDNIGHT ETERNAL – NULL POSITIV – IMPERIAL AGE @Le Trabendo Paris

THERION – MIDNIGHT ETERNAL – NULL POSITIV – IMPERIAL AGE
Le Trabendo – Paris
16 fevrier 2018


LIVE REPORT : THERION - MIDNIGHT ETERNAL - NULL POSITIV - IMPERIAL AGE @ Le Trabendo - Paris. 16 fevrier 2018


Comme vous le savez, THERION vient de sortir son nouvel album « Beloved Antichrist » qui a eu une grosse campagne de promotion sur les médias web et aussi sur les réseaux sociaux. Les suédois nous propose donc un opéra rock-métal symphonique d’environ 3h30. Il a été composé par le leader Christofer Johnsson qui se lance encore dans un projet ambitieux. Ce concept album est inspiré par un roman du XIXème siècle, « Une Courte Histoire de l’Antéchrist » de Vladimir Soloviev. L’album depuis a eu des retours plutôt mitigés dans l’ensemble et une production loin d’être du niveau de celle actuelle.
Les suédois seront accompagnés pour cette tournée de MIDNIGHT ETERNAL, NULL POSITIV et de IMPERIAL AGE.
MIDNIGHT ETHERNAL originaire de New York ouvre la soirée avec son métal symphonique de bonne facture sans plus. La chanteuse Raine Hijal vêtu d’une ravissante robe noire, fera le show en communiquant avec le public tout en assurant un chant très correct. On remarquera la qualité des musiciens et des compositions simplistes mais accrocheuses.
Ce soir le trabendo est bien remplie sans être complet et accueille maintenant les allemands de NULL POSITIV avec son imposante et charismatique chanteuse Elli Berlin. Leur show sera redoutable avec des titres efficaces qui feront réagir massivement le public durant leur prestation. Toute l’attention est sur Elli Berlin
qui offre une prestation assez bluffante avec un chant growl et des passages en voix clair plutôt réussis. Assez bonne découverte.



Place maintenant à IMPERIAL Age, un groupe russe, ce qui est assez rare dans nos contrées. Ils proposent un opéra lyrique à tendance heavy composé de 2 chanteuses lyriques et d’un chanteur. Ils viennent de sortir leur nouvel album « The Legacy Of Atlantis » et feront une prestation correct avec un excellent son mais sans avoir l’envergure, le potentiel et les compositions des suédois de THERION bien évidemment. Le chanteur principal Osipov tient bien son rôle de leader avec sa voix d’opéra très claire et très puissante.
Les chanteuses quand à elles apportent plus de contraste et de douceur sur certains passages mais le tout ne décolle pas vraiment avec des compositions un peu faiblardes. Néanmoins leur prestation ne reste pas désagréable et on passe un bon moment avant de voir les maîtres du genre.


THERION avec son leader Christofer Johnsson fait son entrée sur scène coiffé d’ haut de forme, lunettes sur le nez et déjà les premières notes de l’excellent « Theme Of Antichrist », extrait de leur opéra-rock, résonnent.

On remarque

immédiatement que le son est bien meilleur que celui des groupes précédents, et les musiciens semblent en forme ce soir pour nous interpréter pas moins d’une vingtaine de titres. THERION jouera bien entendu des extraits de son opéra rock comme “Night Reborn“,”Bring Her Home” entre autre mais seront entrecoupés de quelques classiques comme « The Blood of Kingu », « Lemuria » ou « Nifelheim ». Un parfait mix donc pour les nouveaux fans et les anciens qui feront monter la température à chacun des classiques interprétés.
Le line up a considérablement était modifié depuis une dizaine d’année et tout récemment une des chanteuses lyrique a été remplacé. Thomas Vikström et sa fille restent fidèle au poste et seront les meneurs vocalement parlant et Chiara Malvestiti sera plus en retrait lors de ses interventions très aiguës et lyrique. Les Vikström font le show, ils sont à l’aise depuis le temps et n’hésitent pas a poser pour les photographes et à venir au contact du public rien a dire chacun des musiciens nous donnent le meilleur d’eux même.
Christian Vidal n’est pas en reste avec son look rock n roll et surtout ses solos propres et percutants sans être ennuyeux. Après presque 2 heures de show et une ambiance survoltée principalement sur les anciens titres, les suédois en plus de leur plaisir de jouer ont mis d’accord tout le monde. THERION est un groupe à voir en live et ce ne sont pas les 2 rappels « The Rise of Sodom and Gomorrah » et « To Mega Therion » qui me contrediront avec un finish sans surprise mais incontournable. Toujours un excellent moment de voir THERION en live même si ce n’est pas le meilleur concert que j’ai vu, ils remplissent le contrat très correctement.


Related posts

KILLING JOKE – TURBOWOLF @Cabaret Sauvage – Paris

Yann Fournier

SAXON – SKID ROW – HALCYON WAY @ LE BATACLAN de PARIS

Stephan Birlouez

INFERNO Fest : Norvège 6 au 9 avril 2023

New Wire

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.