Among The Living
News

Mort de Fats Domino à l’age de 89 ans.

Fats Domino, légende du rythm & blues et interprète de “Blueberry Hill”, est mort à 89 ans. Il était une légende du rythm & blues des années 50 et 60, et a fait partie des pionniers du rock n’ roll : l’américain Fats Domino est mort dans sa ville natale de la Nouvelle-Orléans à l’âge de 89 ans, a annoncé sa fille mercredi 25 octobre. Des morceaux au piano comme Blueberry Hill, Walking to New Orleans et Ain’t That a Shame font partie de ses œuvres les plus célèbres.


fats domino


On peut attribuer à Fats d’avoir donné un style et un son particuliers à la musique rock, dite révolutionnaire à l’époque, même s’il y avait peu de paroles choquantes ou scandaleuses. Pour Fats, ses chansons n’étaient pas révolutionnaires et ne faisaient qu’amplifier ses racines et ses traditions afro-américaines d’origine créole et catholique, mais elles étaient nouvelles pour la majorité de la population américaine. C’était plutôt une menace au statu quo des blancs dans la musique.

Il est reconnu pour son r&b sensuel d’origine créole que les musiciens et musicologues identifient souvent comme du « boogie-woogie ». Ce qui le distingue des autres musiciens, même ceux qui ont repris ses chansons, c’est son rythme original et unique (qu’il appelait le « Big Beat ») et sa voix enrouée. Ce « Big Beat » est vite devenu synonyme de l’expression rock’n’roll permettant facilement aux spectateurs de danser au rythme de ses chansons. Son rythme syncopé fut la racine du ska jamaïcain, précurseur du reggae. Ses notes triolets, au piano, sont utilisées dans tous les genres de musiques populaires.

Fats Domino est parmi les dix premiers honorés dans le Rock and Roll Hall of Fame. Lors de la cérémonie, Billy Joel le présente en le remerciant d’avoir donné au piano tant d’importance dans les instruments du rock’n’roll.

Même si Domino a été l’artiste rock’n’roll le plus célébré, avec le plus grand nombre de fervents admirateurs (après Elvis) dans les décennies 1950 et 1960, il est aujourd’hui celui qui est le plus oublié, étant même absent des grandes encyclopédies de la musique rock, telles que « The Rough Guide to Rock » et « The Great Rock Discography (1re édition) ». (Wiki)


 

Related posts

SIDILARSEN – On Va Tous Crever

Stephan Birlouez

6S9/ Le nouveau projet de Staif de ETHS

Stephan Birlouez

Bring Me The Horizon – Nouveau Single

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X