Among The Living
NewsVideos

MOTOR SISTER : Nouvel album et 1er single

MOTOR SISTER annonce un album pour le 6 mai via Metal Blade Records et nous livre un nouvelle vidéo/single

Motor sister
« Nous voulions faire un disque de rock & roll à haute énergie et qui déchire de fond en comble », déclare le chanteur/guitariste Jim Wilson. « Tout ce qui tue, pas de remplissage. »

Le bassiste Joey Vera ajoute : « Notre premier album ‘Ride’ était une collection de chansons du groupe Mother Superior que nous avons réenregistrées, ce qui était génial, mais je suis ravi que nous ayons eu la chance de nous retrouver dans une pièce ensemble et d’écrire ce lot de nouveaux morceaux. Nous gardons à l’esprit l’origine du groupe, mais nous pouvons l’amener à des niveaux totalement différents. »

A propos du nouveau single, le guitariste Scott Ian explique : « ‘Can’t Get High Enough‘ est déchirant du début à la fin. »

Get Off sera disponible en digital ainsi que physiquement sur digipak-CD, vinyle noir 180g, vinyle rouge cramoisi avec fumée bleue (exclusivité US) et vinyle marbré gris bleu pâle (exclusivité UE – limité à 200 copies). 

Jim Wilson – vocalist / guitarist
Scott Ian – guitarist
Joey Vera – bassist
John Tempesta – drummer
Pearl Aday – vocalist

Get Off Tracklisting:
1. Can’t Get High Enough
2. Coming for You
3. Right There, Just Like That
4. Sooner or Later
5. Excuse Me, Your Life Is Exposed
6. Lion’s Den
7. 1,000,000 Miles
8. Pain
9. Bulletproof
10. Bruise It or Lose It
11. Time’s Up
12. Rolling Boy Blues
motor sister

Composé du vocaliste/guitariste Jim Wilson (Mother Superior), du guitariste Scott Ian (Anthrax), du bassiste Joey Vera (Armored Saint), du batteur John Tempesta (White Zombie, The Cult) et de la vocaliste Pearl Aday (Pearl), Motor Sister s’est formé à l’origine comme un groupe de reprises de Mother Superior composé de fans inconditionnels – et aidé par le fait de partager le même frontman – jouant les chansons pour l’amour de le faire. Attirant l’attention de Metal Blade, le label a proposé de sortir un disque et le résultat a été Ride (2015), une collection de prises live dans le studio choisies dans le back catalogue de Mother Superior

Aujourd’hui, ils dépassent ces paramètres et reviennent avec leur deuxième album, qui est presque entièrement composé de nouveaux morceaux. « Le disque de reprises avait déjà été fait, il n’y avait donc pas besoin de le refaire », dit Aday. « Nous sommes un groupe d’auteurs-compositeurs avec tant de passion pour le même genre de musique, il est tout à fait logique que nous fassions de la nouvelle musique ensemble, et il était facile comme d’habitude de suivre l’exemple de Jim sur celui-ci. Il débordait de chansons et d’idées, alors nous nous sommes tous lancés dans l’aventure avec plaisir. » Wilson ajoute : « Nous voulions absolument conserver l’esprit de mon ancien groupe et ce n’est pas difficile, car tout ce que Mother Superior a fait était fait avec le cœur et l’âme, et je pense que le mot âme est important. Pas nécessairement la ‘musique soul’, mais le sentiment qui l’accompagne. »

Le résultat est décrit avec justesse par Vera comme « no bullshit hard rock and roll », le disque contenant onze originaux et complété par une reprise de « Rolling Boy Blues » de Mother Superior, qui a été un incontournable des concerts. Le groupe démarre avec l’impérieux « Can’t Get High Enough » et met immédiatement la pédale douce sur le métal, de même que sur le pur rock n’ soul de « Bulletproof » et le fanfaron « Excuse Me, Your Life Is Exposed« . Ils ralentissent un peu les choses sur la gloire chantante de « Sooner Or Later » et le plus plaintif « Pain« . 


motor sister


Comme pour Ride, le groupe a confié la production à Jay Ruston (Anthrax, Steel Panther), qui s’est rendu cette fois au Studio 606 de Los Angeles. « C’est une salle au son formidable et nous avons pu enregistrer sur le Sound City Neve, qui est parfait pour notre son », explique Ian. « Et des gens vraiment cool – qui ont pris grand soin de nous – en sont les propriétaires ». Tout comme son prédécesseur, Get Off a été enregistré en direct dans le studio, les cinq membres se trouvant dans la même pièce. Les voix et les pistes ont été refaites après que les pistes de base aient été posées, mais le processus a été interrompu à mi-parcours par Covid-19. Cela a mis les choses en suspens, et a repris un an plus tard lorsque le groupe a apporté les touches finales à l’album, mais cette interruption n’a certainement pas nui aux sentiments d’exubérance et de spontanéité qui se dégagent des enceintes. Maintenant, le groupe est impatient et excité de jouer ces originaux en live aux côtés des reprises pour lesquelles il est connu, et avec des concerts qui se préparent pour 2022, il est temps pour les fans de perdre leur merde et de se mettre au diapason de l’un des plus grands groupes de rock and roll actuels.



Related posts

« Therapy? : Tout ça pour 30 ans de Therapy? », la biographie officielle

Stephan Birlouez

aujourd’hui, les américain Pop Evil lancent deux titres extraits de leur futur nouvel album !

Stephan Birlouez

MESHIAAK – Adrena

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.