TRIVIUM – The Sin And The SentenceTRIVIUMThe Sin And The Sentence

Sortie novembre 2017

 

Matt Heafy – guitare, chant 
Corey Beaulieu – guitare, chœurs
Paolo Gregoletto – basse, chœurs
Alex Hernandez-Bent – batterie, percussions 

 

 

 

 

 

 


C’est toujours avec appréhension que je m’attaque à une chronique d’un groupe comme TRVIUM tant leur production discographique est inégale. Avec The Sin And The Sentence, force est de constater que les américains nous reviennent en grande forme avec un huitième opus qui tient bien la route.
Fort d’un nouveau batteur (le cinquième depuis leurs débuts…), TRIVIUM a trouvé l’équilibre  qui manquait à Silence in the Snow mais surtout une inspiration qui lui faisait cruellement défaut.
Alex Hernandez-Bent, le petit dernier, a rapidement trouvé ses marques semble-t-il, livrant des parties percussion à la hauteur du projet.
The Sin And The Sentence pourrait être l’album de la quintessence de la discographie de TRIVIUM, réunissant en lui seul l’ensemble de voies empruntées par le groupe.
En près d’une heure, le quatuor nous délivre 11 titres puissants bien qu’inégaux, couvrant l’ensemble des styles usités par le groupe au fil des années, passant d’un hardcore brutal (The Wretchedness Inside ) à un thrash plus académique (comme le titre éponyme de l’album The Sin And The Sentence).


Trivium


Matt Heafy  impose son chant clair sur la majorité des titres, alternant parfois des growl de retour après une mise à l’écart regrettable, le tout sous fond de brio instrumental un peu académique mais  tellement bien foutu.
La production est au rendez-vous bien sûr, et les compos envoient du lourd. Des titres comme Sever The End et la prouesse d’ Alex Hernandez-Bent aux futs forcent le respect, alors que d’autres sont plus convenus à l’image de Other Worlds par exemple bien que les refrains soient plutôt catchy (idem avec le lancinant The Heart From Your Hate).

Il est clair qu’avec The Sin And The Sentence, TRIVIUM signe probablement son album le plus abouti, assaillant son leadership sur le Métal Moderne. Musicalement imparable, avec ce dernier opus les américains semblent enfin avoir trouvé leur voie.


 

Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017