Among The Living
Chronique Album

BODY COUNT  – Carnivore

BODY COUNT  - Carnivore

BODY COUNT  – Carnivore

06/03/2020 – Century Media

Ice-T : Vocals

Ernie C : Guitar

Vincent Price: Bass

Juan Of The Dead: Guitar

Ill Will: Drum

Sean E Sean: backing vocals, sound effect

 


En 2020 un album de BODY COUNT, c’est un peu une madeleine de Proust. Mine de rien, le groupe approche les 30 ans de carrière avec sept albums studio plus ou moins bon et ICE-T du haut de ses 60 ans, a toujours autant d’énergie et de hargne. Leur retour en 2014  n’était pas une vaste blague car la qualité de leurs derniers albums est indéniable et ce n’est pas « CARNIVORE » paru chez CENTURY MEDIA qui va venir me contredire.

Les ingrédients BODY COUNT sont toujours les mêmes. Une immense dose de muscles, un chant rapé, énervé au discours vindicatif,  une rythmique trash/punk/hardcore relativement old school, une production énorme sans être chirurgicale, et du groove, du groove du groove !

 Les 11 titres qui composent « CARNIVORE » ont tous la faculté de vous dérouiller les cervicales et les solos endiablés de ERNIE C renforcent ce coté ultra punchy et «bagarre de rue » des morceaux (« Burn-Rush »).

Qui dit album de la bande de South Central, dit aussi reprise. Une habitude depuis leur début avec « Hey Joe » qui apparaissait sur l’album éponyme de 1992. Cette fois ci, ICE-T et ses comparses s’attaquent à un immense classique : « Aces Of  Spades » de MOTORHEAD.  Autant le dire tout de suite,  l’hommage tient sacrément bien la route. Le groupe s’approprie le morceau sans le dénaturer, en lui donnant cet aspect hargneux qui leur est propre.


BODY COUNT  - Carnivore


Des feats de qualités sont encore une fois de la partie (y compris pour AMY LEE  sur le morceau hommage « When I’m gone ») puisque RILEY GALE (POWER TRIP) et JAMEY JASTA (HATEBREED) viennent cracher leurs cordes vocales respectivement sur les morceaux « Point The Finger » et « Another Level ».

Je n’oublierai pas non plus de parler des 2 points culminants de l’album qui sont à mes yeux« Colors 2020 » qui est une réadaptation musclée du classique « Colors » d’ICE-T, paru à l’origine en 1988, sur l’album du même nom.

L’autre point fort de cet album s’intitule « The Hate Is Real », morceau de 4  minutes, joué à 200 km/h sur l’autoroute de la testostérone, ponctué par un solo de folie qui n’est pas s’en rappeler un certain SLAYER.  Une pépite comme seul Body Count sait en faire aujourd’hui.

Au final, « CARNIVORE » est un album terriblement efficace, moderne mais qui n’oublie pas ses origines et qui en joue (« Colors 2020 » et « 6 In Tha Morning 2020 »). Moins sombre et metal que « BLOODLUST » il se rapproche de l’esprit des premiers BODY COUNT, à savoir un rap-metal gangster et velu conçu pour fracasser des têtes !


Tracklist :

Carnivore
Point The Finger (feat Riley Gale)
Bum Rush
Ace Of Spades
Another Level (feat Jamey Jasta)
Colors 2020
No Remorse
When I’m Gone (feat Amy Lee)
Thee Critical Beatdown
The Hate Is Real
6 In Tha Morning 2020

« Colors » ICE-T, 1988


 

« Colors 2020 » BODY COUNT,  2020

 

 

 

 

Related posts

BAND OF SKULLS – Love Is All You Love

Stephan Birlouez

UNSCARRED – The Commitment EP

Stephan Birlouez

INTRONAUT – The Direction Of Last Things

Byclown

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.