Among The Living
Chronique Album

DUST LOVERS – Fangs

dust lovers - fangs


DUST LOVERSFangs

Sortie le 12 Juin 2020

Clément Collot : Vocals & Rythm Guitar
Nagui Mehany : Lead Guitar & Vocals
Christophe Hogommat : Drums & Vocals
Etienne Collot : Bass guitar


Quelle claque que ce Fangs des Parigo-Nantais de DUST LOVERS ! Né sur les cendres de THE TEXAS CHAINSAW DUST LOVERS, le combo a laissé sur le chemin ses oripeaux stoner pour explorer plus en avant les méandres d’un Rock’nRoll sorti tout droit du garage d’un alchimiste ayant hybridé la noise avec la pop, le psyché avec la New Wave (et une pointe de punk), le tout perfusé au groove maison dont les lascars ont le secret.
Il faut avouer que le quatuor nous tient en haleine, et sans faiblir un instant, durant toute l’écoute du méfait. Les gus n’ont pas leur pareil pour jongler avec les genres, variant à l’infini leurs compos ayant pour résultat un Fangs qui pourra surprendre par sa diversité mais en aucun cas vous laisser indifférent.
La dimension cinématographique a accompagné le changement de blaze du groupe. Une fois de plus, cet opus ne fait pas exception à leur démarche pour nous livrer un album qui s’écoute comme on regarde un road movie haletant. Les titres sont parfaitement alignés pour imposer une cadence idéale tuant dans l’œuf toute velléité d’installation d’un quelconque ennui.


dust lovers


Clément Collot pose son timbre de crooner tout au long des ces 10 pistes (la dernière étant instrumentale), alternant les passages mélancoliques (Negativity), avec les autres plus rugueux (Fangs), en passant par des ovnis comme Night Fight ou encore le sexy Goldie.
Même la piste d’outro (instrumentale) est bien plantée dans le décor, à la fois décalée et atmosphérique, terminant l’album de façon imprévisible à l’image de l’ensemble.
Avec Fangs, DUST LOVERS nous fait mordre la poussière (je sais elle était facile celle-ci…), à la fois oldschool mais pas trop et résolument moderne par son approche et sa construction. C’est du tout bon et c’est made in chez nous. Bravo !


 

 

Related posts

BETWEEN THE BURIED AND ME – Coma Eliptic

Byclown

DOWN TRIGGER – …Then The Chaos

Stephan Birlouez

KISS IT GOODBYE – She Loves me she loves me not

Victorien

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X